Votre site d'informations générales !
Ageroute 260124

Accusations de corruption : «Le PDS ne doit pas oublier que le juge Coulibaly avait libéré Abdoulaye Wade»

Accusations de corruption : «Le PDS ne doit pas oublier que le juge Coulibaly avait libéré Abdoulaye Wade»

Le PDS et ses alliés de la coalition Wallu soupçonnent Cheikh Tidiane Coulibaly et Cheikh Ndiaye, président et membre du Conseil constitutionnel, d’avoir cédé à la corruption pour prononcer leur décision contre les candidats recalés sur la route de la prochaine présidentielle, notamment Karim Wade. Pour faire la lumière sur cette affaire, ils ont initié la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire. L’initiative a été adoptée ce mercredi par l’Assemblée nationale.

Dans les colonnes de Source A, l’ancien député PS Mamour Bâ laisse entendre que les libéraux ont la mémoire courte. «Le PDS oublie qu’à la mort de Me Sèye, c’est Cheikh Tidiane Coulibaly qui avait jugé Me Abdoulaye Wade, regrette ce membre fondateur de l’APR. Il y avait tellement de pression sur lui avec le régime socialiste ! Trop d’offres ! Mais le juge Coulibaly avait refusé. Il avait jugé, selon le droit.»

Mamou Bâ poursuit : «Lorsqu’il s’était rendu compte que le dossier était vide, il avait décidé de libérer Abdoulaye Wade. Pourtant, il avait la possibilité de le rendre inéligible puisque Me Abdoulaye Wade était accusé de crime. Le PDS ne doit pas l’oublier.»

L’ancien parlementaire est convaincu que «Cheikh Tidiane Coulibaly est incorruptible». Il révèle que lorsque l’actuel président du Conseil constitutionnel a reçu des offres en échange probablement d’une condamnation de Me Wade, «certains de ses proches étaient venus le voir pour lui demander de les accepter ; ils l’ont taxé de fou».

laissez un commentaire