Votre site d'informations générales !

Actes de vandalisme à l’Ucad : l’étau se desserre autour de membres de l’ex-Pastef

Actes de vandalisme à l’Ucad : l’étau se desserre autour de membres de l’ex-Pastef

Lamine Niasse et d’autres membres de Pastef (parti dissous) hument l’air de la liberté. Libération informe qu’ils ont été libérés hier après plusieurs mois de détention préventive dans le cadre de l’enquête sur les actes de vandalisme perpétrés début juin à l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) de Dakar, en marge de la condamnation de Ousmane Sonko à deux ans ferme dans le procès Sweet Beauté l’opposant à l’ex-masseuse, Adji Sarr.

Un agent du Coud et un étudiant arrêtés

Toutefois, le journal confirme que l’étau s’est resserré autour de deux suspects. Il s’agit de l’étudiant A. Mbodji et d’un agent administratif du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), C. A. B. Niang. Ils ont été présentés au juge du 2e Cabinet et placés sous mandat de dépôt.

L’étudiant en troisième année à la Faculté des Sciences et Technologies ( Fst) et originaire de Kaolack, était introuvable depuis le mois d’août dernier. Il avait pris la fuite après la mise à sac et l’incendie de l’université.

Aux trousses du fugitif, les éléments de la Sûreté urbaine (Su) avaient mis à contribution leurs collègues du commissariat d’arrondissement de la Médina, qui ont interpellé Abdoulaye Mbodj le jeudi 18 janvier à l’entrée de l’université vers 21h, selon des sources de Seneweb.

Mbodji a été balancé par Mor Tall, étudiant en Master 2 de géographie, et cerveau de cette attaque. Ce dernier, arrêté depuis août dernier, a été coincé par le dispositif de vidéosurveillance de l’UCAD malgré ses dénégations. Les autres suspects avaient pris la fuite.

laissez un commentaire