Votre site d'informations générales !

[Carnet de CAN] Ces superstars qui n’ont jamais gagné : Seydou Keita, “un seul titre vous manque”

Pour la 34ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations, Seneweb revisite l’histoire du football africain à travers les grands talents qui ont brillé en Afrique et en Europe, mais qui n’ont jamais eu la chance de remporter la CAN malgré un talent exceptionnel.

Formé au Centre Salif Keita, Seydou Keita a marqué l’histoire du football malien. Jeune joueur, il s’est révélé aux yeux du monde en 1999 lors de la Coupe du Monde U20 en remportant le Ballon d’Or du meilleur joueur du tournoi. Recruté par l’Olympique de Marseille, il a ensuite joué au FC Séville avant de rejoindre le FC Barcelone, où il s’est forgé une réputation en remportant plusieurs trophées. Toutefois, malgré plusieurs participations à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), dont celle de 2002 à domicile, il n’a jamais remporté la CAN.

Neveu de la légende Salif Keita, Seydou Keita était destiné à faire carrière dans le football. Très jeune, il montre de belles dispositions techniques. Sélectionné en équipe nationale U17, il s’impose rapidement pour intégrer l’équipe nationale U20. Avec la sélection malienne des moins de 20 ans, Seydou Keita participe à la Coupe du Monde de la catégorie au Nigeria. Dans un tournoi où figurent des joueurs tels que Ronaldinho, Xavi, Cambiasso, Frank Lampard et Chevanton, le jeune gaucher malien se distingue en terminant meilleur joueur de la compétition.

Arrivé très jeune à l’Olympique de Marseille, Seydou, surnommé « Blen » par les Maliens, est prêté à Lorient. Dans le club breton, il gagne une place de titulaire et contribue à la montée en Ligue 1 du FC Lorient. Malgré cette belle performance en Ligue 1, Seydou Keita est de nouveau prêté au Racing Club de Lens. Dans le nord de la France, le gaucher malien explose. Il devient l’un des éléments clés du club lensois, disputant 210 matchs en cinq ans et marquant 23 buts.

Ces performances attirent l’attention des dirigeants du FC Séville, qui décident de le recruter. Dans le club andalou, l’ancien du Centre Salif Keita commence son parcours de la meilleure des façons en remportant la Supercoupe d’Espagne face au Real Madrid (1-0). Au terme de la saison, Seydou Keita dispute 43 matchs avec Séville, marquant 7 buts. Ces statistiques ont convaincu le FC Barcelone de le recruter. C’est dans le club catalan que l’ex-capitaine du Racing Club de Lens et des Aigles du Mali connaît la consécration en remportant les trophées les plus importants de sa carrière.

En effet, en quatre saisons au Barça, le natif de Bamako remporte deux Ligues des Champions (2009 et 2011), deux Coupes du Monde des Clubs (2009 et 2011), la Liga espagnole (2009, 2010 et 2011) et deux Supercoupes de l’UEFA (2009 et 2011). Un parcours élogieux pour le talent malien, qui est également le premier joueur de son pays à avoir porté le prestigieux maillot du FC Barcelone. Cependant, malgré son immense talent et les trophées remportés en Europe, Seydou Keita n’a jamais remporté la CAN.

En 2002, lors de la CAN à domicile, le jeune Seydou Keita, avec la génération des moins de 20 ans qui avait brillé à la Coupe du Monde au Nigeria 2009, termine à la 4e place du tournoi. Pourtant, la CAN avait bien commencé pour Seydou Keita, qui lors du match d’ouverture permet au Mali d’éviter la défaite face au Liberia en répondant à l’ouverture du score de George Weah. En sept CAN disputées, l’ancien capitaine du Mali (102 sélections, 25 buts) n’a remporté que la médaille de bronze à deux reprises en 2012 et 2013. Même s’il a brillé dans le vieux continent par son talent, il n’a jamais réussi à hisser le Mali au sommet du football africain.

laissez un commentaire