Votre site d'informations générales !

CONTRE LE «REQUISITOIRE LIBERTICIDE» DU PROCUREUR le f24 interpelle la chambre d’accusation


pub artp header

La Chambre d’accusation se prononce, aujourd’hui, sur le réquisitoire du procureur de la République invitant la dite juridiction à annuler la liberté provisoire de Aliou Sané. Le Comité exécutif du F24 dénonce l’acharnement dont est victime le coordonnateur de Y en a marre,. Non sans inviter la juridiction en charge du dossier de ne pas suivre le «réquisitoire liberticide du procureur». «Les prisons sont pleines, les blessures et décès des manifestations de juin hantent encore le sommeil des Sénégalais qui attendent du gouvernement de Macky Sall des mesures allant dans le sens de la désescalade, de l’apaisement et de la fin des restrictions des espaces de libertés», peut-on lire dans un communiqué de ladite plate forme transmis à la presse, hier. Suffisant pour la même source de lancer un appel à la Chambre d’accusation qui doit statuer, aujourd’hui, sur le cas du vice-coordonnateur de la dite plateforme. «Le F24 invite la Chambre d’accusation à ne pas suivre le procureur dans son réquisitoire liberticide contre Aliou Sané et l’exhorte à ne pas contribuer à étouffer davantage les Sénégalais qui, en tout état de cause, ne se laisseront pas intimider par les persécutions, emprisonnements et actes dictatoriaux d’un autre âge», a-t-on encore appris du communiqué de Mamadou Mbodji et Cie. Qui laissent en tendre que «malgré la maltraitance dont il a fait l’objet lors de son arrestation arbitraire et sa détention pendant cinq jours, le procureur s’acharne toujours sur le coordonnateur de Y en a marre qu’il tient apparemment à embastiller pour des mobiles qui restent à élucider». D’après le F24 dans son document: «Mardi 25 juillet, la Chambre d’accusation est ap pelée à délibérer sur ‘’le cas Aliou Sané suite à l’appel du procureur de la République près le tribunal de grande ins tance hors classe de Dakar. Cet appel, faut-il le rappeler, a été introduit pour annuler la liberté provisoire décernée par le juge d’instruction après vision nage du film infirmant les charges lourdes et fabriquées de toutes pièces contre le vice coordonnateur de F24». 



laissez un commentaire