Votre site d'informations générales !

MANIFESTATIONS DES POPULATIONS DE NGOR Les précisions de Antoine Diome sur le terrain litigieux

Le Ministre de l’Intérieur a rendu visite au député Farba Ngom dont la villa a été incendiée lors des manifestations des jeunes de Ngor contre l’érection d’une brigade de gendarmerie sur une aire destinée à accueillir un lycée selon la version de certains habitants de Ngor. En faisant d’une pierre deux coups, il s’est aussi rendu au chevet des gendarmes et autres victimes collatérales de ces incidents.

L’occasion fait le larron, Antoine Félix Diome a apporté des éclaircissements sur le terrain à l’origine des manifestations. «Le terrain est immatriculé au nom de l’Etat et il y a un projet en cours pour ériger une brigade de gendarmerie et un escadron», a-t-il renseigné. Après cette précision,
il a apprécié les interventions des autorités religieuses et coutumières de Ngor, Ouakam et Yoff qui ont permis de faire baisser la tension. Il n’a pas omis le travail mené par des gendarmes pour rétablir l’ordre.

Au juste, le ministre de l’Intérieur a rappelé que dans une république, tout citoyen doit se conformer aux lois et règles en vigueur. «Il ne faut pas profiter des manifestations ou d’incidents pour porter tort à son prochain, surtout quand celui-ci n’a rien à voir avec l’affaire en question. Farba Ngom n’a rien à avoir avec ce qui s’est passé à Ngor», a encore souligné Antoine Diome.

D’ailleurs, le lieu s’apprête, pour le Ministre, de revenir sur les risques encourus par ceux qui font recours aux cocktails Molotov contre les forces de défense et de sécurité ou détruire les mai sons appartement à d’autres per sonnes. «C’est criminel de jeter des cocktails Molotov dans un lieu d’habitation mais aussi d’essayer d’atteindre l’intégrité physique des forces de défense et de sécurité. C’est dangereux pour les personnes qui les manipulent», a t-il rappelé.

laissez un commentaire