Votre site d'informations générales !

PARIS SAINT-GERMAIN : Nouvelles révélations accablantes contre Nasser Al-Khelaïfi !

Le président du Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi est ciblé par la presse espagnole qui a fait des révélations peu reluisantes sur la façon de faire du dirigeant et puissant homme d’affaires qatari…

Le PSG a changé de projet cet été. Alors que Kylian Mbappé était mis à l’écart au cours de l’été, le club de la capitale a finalement pris un virage, désiré depuis plusieurs années par le Bondynois, et qui le met au centre de cette nouvelle ère avec plusieurs internationaux français recrutés pour l’occasion (Kolo Muani, Dembélé, L.Hernandez). Pourtant, certaines choses ne sont pas prêtes de bouger au sein de la formation parisienne. En poste à la présidence du club depuis 2011, Nasser Al-Khelaïfi gère toujours son business d’une main de fer malgré certaines polémiques et affaires judiciaires qui viennent entacher sa réputation. Pourtant, le dirigeant qatari fait fi de ces problèmes et vient notamment d’être réélu à la tête de l’ECA jusqu’en 2027.

Considéré par beaucoup comme étant le dirigeant du football le plus puissant d’Europe, NAK fait souvent l’objet d’articles afin de cerner encore mieux le personnage qui se cache derrière le patron du Paris Saint-Germain. Ce dimanche, Relevo a publié un papier retraçant l’accession au pouvoir du dirigeant de 49 ans. Présenté comme étant bienfaisant et attentionné avec bon nombre de ses collaborateurs, d’après plusieurs propos recueillis par nos confrères ibériques, ces derniers ont également dévoilé l’envers du décor. Et cette partie de leur publication est bien moins reluisante pour le président du PSG.

Intimidations envers des agents, véto contre des journalistes

En effet, les journalistes espagnols ont recueilli les paroles de l’un de leurs anciens homologues de L’Equipe. Selon ce dernier, un ancien rédacteur en chef du quotidien, plusieurs des informations qu’il avait obtenues ont provoqué l’ire de NAK qui avait ainsi réclamé sa tête dans le journal : «il est arrivé plusieurs fois que je donne des informations que le club considérait comme nuisibles et demandait ma tête au sein du journal. Cette même personne a subi des pressions de la part du président. Des personnes de son entourage m’ont fait part de leur colère, dès qu’il le peut, il profite de son pouvoir pour intimider et il y parvient généralement.» Pour rappel, le club de la capitale avait imposé son véto en 2018 à l’entrée de certains journalistes de cette rédaction lors de plusieurs conférences de presse.

Mieux encore, Relevo a réussi à récolter les propos édifiants de Donato Di Campli, l’ancien agent de Marco Verratti, qui dénonce une tentative d’intimidation d’Al-Khelaïfi qui aurait marché auprès de son ancien client : «l’attitude du PSG est toujours celle du chantage. Nous avions décidé d’aller à Barcelone. Cela n’a évidemment pas plu à l’émir. Al Khelaïfi m’a même dit que si je continuais à essayer de faire l’opération avec le Barça, Verratti allait me quitter. Et c’est comme ça que ça s’est passé. Marco avait sûrement peur, il ne l’admettra pas, mais c’est comme ça.» Dans le clan du dirigeant, ce dernier est décrit comme assez lunatique selon les agents :  «avec certains représentants, il est un gentleman, avec d’autres, il ne les voit même pas. Je sais qu’il a personnellement demandé la tête de plusieurs agents, il a tendance à obtenir ce qu’il veut.» Décrit tant comme une personne impétueuse que courroucée, le président du PSG n’en reste pas moins défendu bec et ongles par le Qatar et son statut au PSG fait de lui l’un des hommes les plus puissants du football mondial.

laissez un commentaire