Votre site d'informations générales !

Programme 100 000 logements : Abdoulaye Sow à Brazzaville, Libreville, Abidjan et Ouagadougou pour…

Programme 100 000 logements : Abdoulaye Sow à Brazzaville, Libreville, Abidjan et Ouagadougou pour…

A la tête d’une forte délégation, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdoulaye Saydou Sow, s’est rendu au Congo-Brazzaville et au Gabon, en Afrique centrale, avant de sillonner le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, en Afrique de l’Ouest, du 23 au 29 décembre derniers, dans le cadre d’une tournée africaine.

D’après le Soleil, celle-ci marque le démarrage de l’enrôlement de la diaspora dans le programme des 100 000 logements.

« Cette mission sur instruction du président de la République a consisté à aller auprès de la diaspora pour expliquer et communiquer davantage sur le ‘’projet 100 000 logements’’ notamment les conditions d’acquisitions de ces logements sociaux », a en effet justifié la tutelle. Qui annonce : « Le président de la République, conscient de la place qui est la vôtre et de ce que vous êtes, a décidé de réserver 20% du projet à la diaspora. »

Le ministre ajoute : « C’est dire combien il se préoccupe de vous » avant de donner des garanties : « Je vous assure que toutes les démarches entamées dans le cadre auront un suivi rigoureux afin que chaque candidat, Sénégalais de l’extérieur, puisse bénéficier d’un logement. ».

Les doléances des Sénégalais

Dès la première étape, à Brazzaville, des Sénégalais ont exprimé leurs inquiétudes et préoccupations quant aux manques d’informations relativement au programme. Une occasion saisie par le ministre et son équipe pour leur ont donner « les bonnes informations ».

Des bureaux d’information et de suivi ont été créés pour faciliter les inscriptions. Une décision entérinée à Libreville. L’étape de Ouagadougou a vu la participation du ministre Harouna Dia, par ailleurs président de la communauté sénégalaise établie au Burkina Faso, souffle le journal.

« Nous, au Burkina, nous n’avons jamais perdu d’élections. Et cela ne risque pas d’arriver. Le Président Macky Sall est notre leader, et il le restera. La diaspora du Burkina doit avoir une place spéciale dans ce programme parce que nous le méritons », a-t-il revendiqué

Avant de marteler  : « Nous espérons, monsieur le ministre, sortir de cette rencontre avec une bonne nouvelle. Les Sénégalais de la diaspora sont fatigués. Ils font face à des promoteurs privés qui prennent leur argent sans leur donner des logements. »

En réponse à cette doléance, le ministre a donné des instructions au Directeur de la Sn-Hlm de mettre à leur disposition une superficie de 4 ha sur le site de la cité HLM Diaspora de Bambilor.

laissez un commentaire