Votre site d'informations générales !

«SARGAL» A LA SENELEC Papa Mademba Bitèye honore ses prédécesseurs


La Senelec rend hommage à ses anciens Directeurs généraux. Ces derniers ont été ré compensés par l’actuel Directeur général, Papa Ma demba Bitèye, lors d’une céré monie Sargal tenue ce mardi 25 juillet 2024, au Radisson Blu hôtel. Ce dernier précise “qu’à l’orée d’une performance historique”, il est essentiel “de faire une pause et de magnifier une aventure humaine presque unique en son genre”, insistant sur les réalisations obtenues dans “le domaine financier”, et “qui ont permis à Senelec d’avoir la reconnaissance de grandes structures de certification financière, à l’échelle sous régionale” faisant que “notre entreprise demeure l’une des plus dynamiques dans le secteur”, s’est-il réjoui. 

“FONDAMENTAUX ET BASES DE L’ESPRIT SENELECOIS” 

Insistant sur le legs de ces prédécesseurs, qui ont posé “les fondamentaux et les bases de l’esprit Senelecois”, il a indiqué qu’ils ont développé “un certain nombre de valeurs directives qui, jusqu’à présent, constituent le référent de l’entreprise, et dé termine l’action de chaque agent.” Il s’agit, détaille-t-il, “des valeurs telles que la discipline, la rigueur, la solidarité et le travail.” Avant d’ajouter : “Ce bilan récapitulatif montre à souhait les efforts qui ont été effectués et les réalisations accomplies à votre crédit. Vous les avez réalisés dans des conditions parfois incroyables. Cela ne fait que dé montrer vos qualités intrinsèques de soldats de la nation, prêts à tous les sacrifices pour sortir le Sénégal des ténèbres.” “Il y a encore une dizaine d’années, la puissance totale installée était autour de 500 mégawatts, aujourd’hui (on est) à peu à 1789 dont une pointe de 1022 mégawatts”, a t-il poursuivi, confiant que la Senelec compte à peu près 2,5 millions de clients, avec un taux de pénétration du Woyofal de 70%. Pour lui, si “nous en sommes arrivés à ce niveau-là”, c’est parce que, justifie-t-il, “des hommes et des femmes armés de courage et de détermination et surtout du sens de la responsabilité et du patriotisme se sont donnés sans ré serve parfois dans des conditions rébarbatives, par fois presque intenables.” 

POUR UNE SENELEC PERFORMANTE 

Papa Mademba Bitèye n’a pas manqué de donner des anecdotes. “Je me souviens lorsque Lat Soukabé Fall nous disait “Bitèye, il faut me surveiller les camions’’. Cheikh Tidiane Diakhaté nous disait ‘’il faut le référencement électrique qu’on doit développer sur le réseau’’. Pape Dieng nous rappelait à chaque fois ‘’Bitèye, ça, ce n’est pas normal’’. Monsieur le Directeur général, nous vous remercions beaucoup sur la réduction et la rationalisation des heures supplémentaires. Ces hommes et ces femmes ont bravé tous les fléaux d’ordre matériel, d’ordre circonstanciel, social, financier, parce qu’ils avaient compris l’importance de la mission qui leur a été assignée”, a-t-il dit. Les jeunes sont invités à porter les valeurs des “illustres devanciers” pour “permettre à Senelec de continuer sa marche glorieuse d’entreprise performante”, a prôné Bitèye. Pour finir, il a annoncé la mise en place de la Fondation Senelec, affichant la décision de la boîte “de mieux s’engager” dans le volet social. Les Directeurs gé néraux ont tous apprécié la tenue d’une telle cérémonie tendant à “humaniser” la Sene lec et salué les prouesses ac complies par l’actuelle équipe dirigeante. La cérémonie était présidée par le ministre du Pétrole et des Énergies, Aïssatou Sophie Gladima, au Radisson Blu hôtel. 



laissez un commentaire