Votre site d'informations générales !

tennis: FINALE WIMBLEDON 2023 Carlos Alcaraz domine Novak Djokovic en cinq sets et remporte un deuxième Grand Chelem


Au terme d’une finale de 4h42 qui a tenu toutes ses promesses, Carlos Alcaraz a pris le dessus sur Novak Djokovic en cinq sets (1-6, 7-6 [6], 6-1, 3-6, 6-4), di manche, en finale de Wimble don. L’Espagnol de 20 ans, numéro 1 mondial, s’est adjugé son deuxième Grand Chelem après l’US Open 2022. Carlos Alcaraz est le nouveau maître des lieux à Londres. L’Espagnol a renversé Novak Djoko vic (1-6, 7-6 [6], 6-1, 3-6, 6-4) au terme d’une finale de très haut niveau, dimanche 16 juillet, et remporte Wimbledon pour la première fois de sa carrière. Le numéro 1 mondial, mal embarqué dans la première manche, s’est sublimé pour écarter le Serbe, pourtant vainqueur des quatre dernières éditions et invaincu sur le gazon londonien depuis 2017. A tout juste 20 ans, il s’adjuge son deuxième Majeur, après l’US Open en septembre dernier et prouve, s’il le fallait, qu’il est le nouveau patron du tennis mondial. Si la résilience légendaire de Novak Djokovic oblige forcé ment à prendre des pincettes, cela ressemble drôlement à une passation de pouvoir. A 36 ans, le roi incontesté de l’herbe an glaise s’est fait détrôner par son héritier naturel, au terme d’un combat de 4h42 à l’intensité folle. De ce marathon qui consacre un peu plus Carlos Alcaraz parmi les plus grands, on retiendra un jeu d’anthologie dans le troisième set, dont le scénario résonne étrangement comme un miroir de la rencontre. 

pub artp header

26 MINUTES ET 13 ÉGALITÉS DANS UN JEU D’ANTHOLOGIE 

Les deux hommes comptaient chacun une manche dans leur besace, et ont mis… 26 minutes à se départager, enchaînant les points de haut vol. Il a fallu 12 égalités et sept balles de break au Murcien pour prendre le service de son adversaire, s’adjugeant un avantage décisif (4-1) dans un set aisément remporté (6-1). Carlos Alcaraz surfait alors sur la dynamique d’un premier exploit, après avoir battu son adversaire au tie-break (7-6 [8-6] dans la deuxième manche). Novak Djokovic avait pourtant fait de ces jeux décisifs une arme fa tale et restait sur quinze réussites de rang dans l’exercice en Grand Chelem. Au sortir de ces deux moments clé, l’entame balbutiante de l’Espagnol paraissait bien loin. Celle qui l’a vu boire la tasse dans un premier set rapidement expédié par Djokovic (1-6 en 34 minutes) où, sans être largué, Alcaraz paraissait emprunté. Passé cet accroc initial, il a haussé son niveau de jeu et n’a pas non plus failli devant le retour de la bête blessée serbe dans le quatrième set. Requinqué par son traditionnel retour momentané aux vestiaires, le « Djoker » s’est ressaisi (4-6), avant de flancher pour de bon dans le set décisif (6-4). 



laissez un commentaire