Votre site d'informations générales !
Ageroute 260124

Touba : Un chauffeur viole sa copine mineure dans un bâtiment inachevé

Touba : Un chauffeur viole sa copine mineure dans un bâtiment inachevé

Le commissariat spécial de Touba a déféré lundi un chauffeur au parquet de Diourbel. B. Lô,  âgé de 24 ans, accusé de viol par sa copine mineure, a évoqué des rapports sexuels consentis devant les enquêteurs. Il risque gros.
 
 
Pourtant, B. Lô  a vécu une belle idylle avec sa petite amie N. A. N., âgée seulement de 14 ans, avant que leur couple clandestin ne finisse par voler en éclats.
 
Ces deux tourtereaux ne parlent plus le même langage, depuis le jour où ils ont entretenu des rapports sexuels dans un bâtiment inachevé au quartier Darou Miname 2.
 
L’affaire s’est ébruitée à la suite  du changement morphologique de la fille. Soupçonnée par sa patronne où elle travaille comme ménagère, à cause de sa démarche, N. A. N. a fini par raconter le film de ses ébats sexuels avec son copain.
 
La mère de la victime a déposé une plainte sur la table du chef de service du commissariat spécial de Touba. Séance tenante, le commissaire Diégane Sène a réquisitionné les services d’un gynécologue. Après examen, le certificat médical a fait état d’une déchirure hyménale récente dans un contexte de suspicion d’abus sexuel, selon des sources de Seneweb.
 
Assistée de sa mère, la victime a donné sa part de vérité des faits sur procès-verbal. « J’ai répondu à l’invitation de mon copain le 29 décembre dernier vers 16 h. B. Lô m’a conduite au niveau d’un bâtiment inachevé situé non loin de son domicile familial. Il m’a introduite à l’intérieur avant de me projeter par terre », confesse  N. A. N. Le chauffeur aurait profité de cette situation pour coucher avec elle. Après l’acte sexuel, B. Lô a brandi un couteau pour intimer l’ordre à sa petite amie de garde le silence, d’après l’accusatrice.
 
Convoqué et interrogé sur procès-verbal, le chauffeur incriminé a reconnu partiellement les faits. B. Lô a avoué avoir eu des rapports sexuels avec elle plus de trois fois, selon des sources de Seneweb proches du parquet. « J’entretiens une relation amoureuse avec N. A. N. depuis deux ans et nos parents étaient au courant de notre union. J’ai couché avec elle dans leur domicile », précise-t-il.
 
Mais le présumé violeur a été accablé par le certificat médical versé dans le dossier. En effet, B. Lô a déclaré avoir entretenu plusieurs fois des rapports sexuels avec N.A .N. , alors que le document médical souligne une déchirure hyménale récente. De plus, la fille peinait à marcher correctement depuis le jour des faits (29 décembre dernier). Les enquêteurs supposent que le mis en cause venait de coucher avec sa petite amie pour la première fois.
 
Au terme de l’enquête, B. Lô a été déféré lundi dernier au parquet pour détournement de mineure et acte de pédophilie.
 
laissez un commentaire