Votre site d'informations générales !

271 ARRESTATIONS, PLUS DE 3 KG DE YAMBA, 52 VEHICULES EN FOURRIERE… La police fait le point du magal

Assurer la sécurité des pèlerins et de leurs biens mais également la fluidité de la circulation. Tel était l’objectif de la police nationale qui a déployé des moyens techniques, matériels et humains pour la bonne couverture de la 129e édition du grand magal de Touba 2023. Dans un communiqué transmis à la presse, hier, le Bureau des relations publiques de la police nationale a fait le point.

«Deux cent soixante-onze personnes ont été interpellées pour diverses infractions dont 63 pour détention et usage, offre et cession de chanvre indien; 10 pour détention et usage, offre et cession de produits cellulosiques ; 35 pour vol; 05 pour coups et blessures volontaires; 04 pour rébellion; 04 pour homicide involontaire; 01 pour conduite sans permis ; 01 pour mise en danger de la vie d’autrui ; 01 pour tentative de viol, pédophilie et détournement de mineure ; 01 pour destruction de biens appartenant à autrui; 01 pour conduite sans permis, blessures involontaires par accident de la circulation routière; 01 pour abandon d’un véhicule à une tierce personne non détentrice de permis de conduire; 01 pour refus d’obtempérer, défaut de permis de conduire, conduite en état d’ébriété, 03 pour violences et voie de fait; 01 pour tentative d’enlèvement d’un enfant; 02 pour outrage à Agent et conduite sans permis; 55 pour nécessité d’enquête et 82 pour vérification d’identité», peut-on lire dans le document. La même source d’affirmer qu’au total «134 personnes ont été présentées au parquet, estime la police, annonçant sur le registre de la lutte contre la drogue, la saisie de 3,505 kilogrammes de chanvre indien. Sur le plan de la sécurité routière, 796 pièces ont été saisies; 52 véhicules mis en fourrière; 03 motos immobilisées, 43 accidents de la circulation ont été constatés dont, 21 corporels; 20 dégâts matériels et 2 mortels».

Il s’agissait principalement, détaille le texte, «pour la Police nationale, de lutter contre la criminalité sous toutes ses formes avec la mise en service de plusieurs postes de police avancés au niveau des zones jugées criminogènes dans le but de réduire les délais d’intervention».

Dans ce sillage, «l’un des défis majeurs de la Police nationale pour cette édition a été de favoriser une plus grande fluidité de la circulation particulièrement difficile en ces moments d’hivernage», confie le document.

Dans le cadre de la prise en charge des besoins sécuritaires de la 129e édition du grand Magal de Touba célébrée lundi dernier, 4 septembre, la Police nationale a déployé quatre mille cent six (4106) fonctionnaires de police composés d’éléments en civil et d’éléments en tenue avec une montée en puissance de 352 éléments comparée à l’édition précédente et des moyens logistiques conséquents dans les localités de Touba, Mbacké, Diourbel et Bambey.

Le communiqué du Bureau des relations publiques de la police nationale souligne que «ce dispositif classique a été complété par des moyens techniques notamment, des caméras de surveillance et des drones », ajoutant que «cet appui technique a permis une plus grande proactivité dans la prise en charge des impératifs sécuritaires durant tout le Magal».

 

laissez un commentaire