Votre site d'informations générales !

ACHARNEMENT CONTRE L’AIBD SA : LA DIRECTION RÉTABLIT LA VÉRITÉ

À la suite de récentes allégations diffamatoires véhiculées dans une certaine presse au sujet de la gestion de AIBD SA, il est important de rétablir les faits afin de clarifier et de rectifier le monceau d’informations erronées diffusées dans l’espace médiatique.


Cet exercice est essentiel pour examiner les faits concrets dans une perspective équilibrée et transparente afin de ne pas se laisser distraire par ce tapage que souhaitent apparemment entretenir certains esprits.

LE TEMOIN quotidien a, dans son édition du lundi 8 avril 2024 sous le n° 2047, publié un article signé par Zeynab SANGARE et dont le titre est le suivant : « Aéronautique civile. Parfum de scandale dans le (sic) vente, pour 12 milliards, de 2AS à AIBD SA ! ».

Cet article, inutilement malveillant, n’est pas fidèle aux faits.

Au terme de l’arrêté n°19419 du Ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires du Sénégal en date du 20 septembre 2017, la société AIBD Assistance Services SA (« 2AS ») s’est vu octroyer le droit exclusif, sous certaines conditions, d’exercer l’Activité d’assistance en escale sur l’aéroport international Blaise Diagne de Diass.

LAS SA, société en charge de la gestion de l’aéroport international Blaise Diagne (dont le capital social est détenu par la société nationale AIBD SA et les sociétés turques LIMAK et SUMMA), détenait, depuis la constitution de 2AS, cinquante et un pour cent (51%) du capital social de ladite société.

L’opération dont il est question dans l’article consacre le rachat par AIBD SA de 51% des actions détenues par LAS SA dans la société 2AS. Il faut rappeler que ce type de transaction est prévu dans le pacte d’actionnaires (art 5.1 transfert libre)de 2AS qui stipule que l’un des actionnaires peut vendre ses actions à une de ses filiales ou à ses propres actionnaires sans le consentement préalable des autres actionnaires. AIBD SA,étant actionnaire de LAS SA, bénéficie directement de ce transfert libre. C’est ce qui fonde la légitimité de AIBD SAdans cet achat. A travers celui-ci, 2AS est devenue une société 100% sénégalaise détenue à 76% par AIBD SA et 24% par AIR SENEGAL SA.

Cette opération stratégique pour les activités de transport aérien au Sénégal vise à la nationalisation de l’entreprise 2AS et à l’amélioration de la satisfaction client à travers la mise en œuvre d’un ambitieux programme d’investissements en matériels de handling et de maintenance.

Le processus d’acquisition de ces actions de LAS SA par AIBD SA a été initié depuis plusieurs mois dans le cadre de la stratégie du hub aérien conformément aux instructions de la plus haute Autorité étatique et sous la supervision et le contrôle de la tutelle ministérielle.

Ces négociations ont abouti, le 21 mars 2024, à la signature de l’accord de cession de parts entre AIBD SA et LAS SA qui décline les modalités de paiement.

La signature de cette convention est à magnifier en ce qu’elle permet de retrouver une entière souveraineté du Sénégal dansl’activité d’assistance en escale sur la plateforme aéroportuaire de Diass dont l’exclusivité est détenue par la société 2AS.

L’Etat du Sénégal, à travers AIBD SA, a consacré des ressources considérables à l’atteinte des objectifs fixés pour le développement des projets phares de hub aérien avec des résultats tangibles. Les initiatives lancées et les projets conduits par AIBD SA ont eu un impact significatif dans le domaine des transports aériens, relevant ainsi des défis majeurs du secteur de l’aéronautique au Sénégal et améliorant,à travers des partenariats stratégiques, ses performances.

En 2023, AIBD SA est entrée dans une nouvelle phase de développement avec une évolution considérable des projets du hub aérien, notamment à travers le Programme de Reconstruction des Aéroports du Sénégal (PRAS) avec la mise en exploitation de l’aéroport international Ousmane Masseck Ndiaye de Saint-Louis et son homologation qui est une première dans l’histoire de l’aviation au Sénégal. En effet, il est devenu, depuis le 7 décembre 2023, le premier aéroport régional conforme aux normes de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).

De même, l’aéroport international de Cap Skirring a été certifié par l’autorité de l’aviation civile. La certification de cet aéroport fait du Sénégal le premier pays de l’Afrique au Sud du Sahara à disposer de deux aéroports conformes aux dispositions et normes internationales.

En outre, le lancement des vols domestiques au départ de l’aéroport militaire Léopold Sédar Senghor de Yoff est effectif depuis le 15 janvier 2024 au grand bonheur des Sénégalais qui, désormais, rallient Saint-Louis en trente (30) minutes.

AIBD SA a également consenti des efforts considérables pour le respect de la réglementation et pour l’habilitation de son personnel technique à travers l’obtention des licences de contrôle de la navigation aérienne pour les contrôleurs aériens de l’aéroport international de Cap Skirring. Pour la première fois dans l’histoire de l’aviation civile du Sénégal, des contrôleurs aériens assurent leurs vacations dans les aéroports régionaux avec la licence de contrôle. Dans cette même dynamique, les projets du Centre de Maintenance Aéronautique (MRO), l’Académie Internationale des Métiers de l’Aviation Civile (AIMAC), l’Aéroville…ont enregistré d’importantes avancées. Ce sont ces actions fructueuses, porteuses de progrès, qui guident toutes les initiatives et démarches de AIBD SA composée d’individus issus de divers horizons et possédant une expertise reconnue dans leurs domaines respectifs malgré les tentatives de discrédit, les procès d’intention et les diffamations.

Le Sénégal a besoin, aujourd’hui plus que jamais, de développer son industrie aéronautique pour répondre aux enjeux de l’heure et du futur. L’exploitation prochaine des ressources pétrolières et gazières vont repositionner le Sénégal dans l’échiquier économique mondial.

AIBD SA s’est résolument inscrite dans cette nouvelle ère à travers la mise en œuvre de projets structurants pour faire du Sénégal le premier hub aérien sous-régional. Elle reste engagée à poursuivre sa mission avec détermination dans une logique d’amélioration continue. C’est le vaste horizon de AIBD SA.

laissez un commentaire