Votre site d'informations générales !

ACTES DE TORTURES A SAINT-LOUIS 9 disciples de Cheikhna Cheikh Sadibou Aïdara arrêtés

Les vidéos montrant trois individus ligotés puis torturés par des disciples d’un chef religieux établi à Saint-Louis, ont suscité l’indignation générale ! Mais cette affaire ne restera pas impunie. Et pour cause, la police a mis la main sur les 9 auteurs de ces exactions selon des sources de Seneweb. Les intenses investigations menées par les éléments du commissariat central de Saint-Louis ont permis d’identifier puis arrêter les présumés auteurs de ces actes atroces perpétrés dans les domiciles du khalife des chérifs dans cette localité. Les vidéos montrant trois individus ligotés puis torturés par des disciples d’un chef religieux établi à Saint-Louis, ont suscité l’indignation générale ! Mais cette affaire ne restera pas impunie. Et pour cause, la police a mis la main sur les 9 auteurs de ces exactions. Les intenses investigations menées par les éléments du commissariat central de Saint-Louis ont permis d’identifier puis arrêter les présumés auteurs de ces actes atroces perpétrés dans les domiciles du khalife des chérifs dans cette localité. Les victimes ont formellement identifié quatre personnes parmi les suspects et accusé de les avoir brutalisées, ligotées, exercées sur elles des sévices corporels et filmées la scène. Les auteurs présumés des sévices corporels sont en garde à vue dans les locaux de la police pour les besoins de l’enquête.Pour rappel, six individus ont attaqué le khalife des chérifs à Saint-Louis, Cheikhna Cheikh Sadibou Aïdara, dans la nuit du 28 au 29 septembre vers 2 heures du matin à Darou, en réaction à une dispute les opposant aux petits-fils du chef religieux. Ainsi Cheikhna Cheikh Sadibou Aïdara a été malmené puis blessé légèrement au niveau de son doigt. Le khalife des chérifs à Saint-Louis a, en riposte, tiré un coup de sommation pour repousser ses visiteurs nocturnes. Alertés la nuit des faits, les policiers avaient interpellé trois mis en cause. Les trois autres ont été lynchés et blessés par des supposés disciples du khalife, le lendemain matin. Ces derniers ont été remis à la police. Les blessés ont été évacués à l’hôpital pour traitement avant d’être placés en garde à vue. Au terme de l’enquête, les six mis en cause avaient été déférés.

laissez un commentaire