Votre site d'informations générales !

Administration pénitentiare : Aliou Ciss nouveau directeur général

L’Administration pénitentiaire a un nouveau Directeur Général en la personne de l’inspecteur de l’Administration pénitentiaire Aliou Ciss, Directeur Dénéral adjoint qui remplace à ce poste, le Colonel Abdoulaye Diagne. Avec cette nomination, le Président Bassirou Diomaye Diakhar Faye répare une injustice qui avait fini de créer des frustrations dans les rangs des matons.

Les agents de l’Administration pénitentiaire avaient longtemps décrié le fait qu’on ne jamais un homme du sérail à la tête de cette structure. Souvent c’était des magistrats ou des officiers supérieurs de la Gendarmerie ou de la Police qui étaient toujours nommés. Ce qui créait des bruits de bottes et même des frustrations car ils ne pouvaient pas comprendre que leur corporation, il y avait tellement de cadres formés pour gérer l’administration pénitentiaire mais, ils étaient préférés à d’autres.

Au lendemain de la création de l’École nationale d’Administration Pénitentiaire (ENAP), consacrée à la formation et au perfectionnement du personnel pénitentiaire, créée dans le but de former des professionnels compétents pour assurer la gestion et l’administration des établissements pénitentiaires du pays. Cette école était une lueur d’espoir pour les agents de l’Administration pénitentiaire qui espéraient voir un jour, un des leurs à la tête de cette direction générale. Ce qui n’était pas toujours le cas aux différents régimes des présidents Abdoulaye Wade et Macky Sall. Suite au décret signé hier en Conseil des Ministres, avec la nomination de l’Inspecteur Aliou Ciss, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour l’administration pénitentiaire qui aura désormais un homme du sérail à sa tête.

L’arrivée de l’inspecteur Aliou Ciss à la tête de cette institution va certainement permettre de revaloriser la fonction pénitentiaire et améliorer les conditions de travail des agents pénitentiaires, mais aussi rehausser l’image de la profession. Certains agents ont accueilli avec joie cette nomination et s’attendent à des mesures visant à les offrir une rémunération plus compétitive pour reconnaitre l’importance et la difficulté du travail et les risques inhérents au métier d’agent pénitentiaire. L’investissement dans la modernisation des infrastructures pénitentiaires fera certainement partie des préoccupations attendues des agents pour réduire la surpopulation carcérale. Autant de chantiers qui attendent sur la table du nouveau directeur général qui est en terrain connu.

Il faut rappeler que l’administration pénitentiaire a été toujours dirigée par des officiers de la gendarmerie comme les colonels Jean Bertrand, Daouda Diop devenu Général, Leyti Ka, par des magistrats comme feu cheikh Tidiane Diallo et des commissaires de police comme Samba Sy.

 

laissez un commentaire