Votre site d'informations générales !

Agression de Maïmouna Ndour Faye : la rencontre entre la Dscos, les autorités municipales et les notables du quartier

Agression de Maïmouna Ndour Faye : la rencontre entre la Dscos, les autorités municipales et les notables du quartier

Bonne nouvelle pour les habitants de la Cité El Hadj Malick Sy sise aux Mamelles extension où la journaliste Maïmouna Ndour Faye a été sauvagement agressée au couteau dans la nuit de jeudi à vendredi après l’émission qu’elle animait et dont l’invité était Farba Ngom.

Source A annonce que des mesures drastiques sont prises contre l’insécurité. C’est dans ce cadre que la Mairie de Ouakam va déclencher une opération de déguerpissement prévue dimanche prochain, révèle le journal.

Celui-ci précise que les autorités municipales, accompagnées des éléments de la Gendarmerie, se sont déplacées sur les lieux pour, entre autres, servir des sommations aux familles qui vivent dans des occupations anarchiques mises en cause.

Le sujet lié à l’insécurité a été aussi évoquée lors d’une rencontre qui a réuni hier mardi les services de la Direction de la surveillance et du contrôle de l’occupation des sols (Dscos) et des notables, au nombre de cinq, du quartier dont l’Imam et le président du Comité de gestion de la Mosquée.

Ces derniers, souffle la source, ont enfin reçu une oreille attentive après « les nombreuses correspondances adressées aux autorités administratives, municipales et mêmes à la Gendarmerie, qui sont restées sans réponse. »

Lors de la rencontre, souligne Source A, les notables ont ainsi répété leurs doléances concernant « les nombreux cas d’agression » notés dans la cité, indexant les occupations anarchiques parmi « les causes » de l’insécurité.

La Dscos compte agir avant le début du mois de ramadan.

laissez un commentaire