Votre site d'informations générales !

DIGITALISATION DES SERVICES JUDICIAIRES Les avantages exposés aux acteurs

«Construire un véritable service profitable à l’ensemble» des acteurs de la justice et aux bénéficiaires de ses prestations via la digitalisation. C’est toute la pertinence du schéma numérique de la justice 2023-2027 présenté, hier, par le garde des Sceaux, lors d’un atelier organisé par son département ministériel et le Programme des Nations unies pour le développement. «Cet important atelier de validation du schéma numérique 

de la justice 2023-2027 permettra de construire un véritable service numérique de la justice, qui sera profitable à l’ensemble des acteurs», de l’administration judiciaire, a dit M. Fall. Cette rencontre, au cours de laquelle des agents du ministère vont discuter du schéma numérique en question, «est une belle opportunité pour sensibiliser les acteurs et usagers à la transformation» attendue de cette initiative et à «la dématérialisation totale des procédures civiques», selon Ismaïla Madior Fall. «L’appropriation de la mise en œuvre du schéma numérique de la justice par tous les acteurs va entraîner une révolution dans le fonctionnement en favorisant des décisions plus rapides et en simplifiant les procédures et les démarches», a-t-il promis. «Cette appropriation per mettra aux usagers de réduire les déplacements, aux magistrats et aux agents du ministère aussi d’améliorer leur travail», a assuré le garde des Sceaux. Le schéma numérique va faciliter la gestion en ligne des procédures et les démarches à faire auprès des services du ministère de la Justice, grâce aux outils numériques adaptés mis à sa disposition, a-t-il dit. «La transformation numérique aura un impact sur l’efficacité du pilotage des réformes de la justice en général, sur la sérénité et la transparence de la justice en particulier. La stratégie de digitalisation va permettre au citoyen d’accéder aux services attendus de la justice, avec des délais de traitement raccourcis, qui limitent les dé placements inutiles», a pour suivi M. Fall. 

«Les justiciables pourront introduire des demandes en ligne. L’administration pénitentiaire assurera davantage un meilleur suivi des détenus», a t-il assuré, ajoutant que cette innovation va aider à fournir une bonne protection judiciaire aux enfants mineurs.



laissez un commentaire