Votre site d'informations générales !

DISSOLUTION DE L’ASSEMBLEE NATIONALE Abdou Mbow favorable et s’explique


Le président de la Commission des lois de l’Assemblée nationale ne cache pas sa position sur le projet de loi portant révision de la Constitution. Invité de l’émission «Jury du di manche» sur iRadio hier, le porte-parole adjoint de l’Apr se dit favorable à la dissolution agitée du Parlement telle que exposée par l’article 87 de la dite proposition. «Je n’ai pas de problème par rapport à la dissolution de l’Assemblée nationale», a d’emblée soutenu Abdou Mbow. Qui fait savoir que «ce qui est impor tant dans un pays, c’est d’abord la stabilité». Avant de s’empresser à lever toute équivoque: «Je ne voudrais pas aujourd’hui donner une position tranchée alors que mon groupe parlementaire n’a pas encore donné officiellement sa position». Toutefois, explique le porte-parole adjoint de l’Apr: «Le président de la République, quand il propose cette réforme, c’est pour permettre à son successeur (avec) la dissolution de l’Assemblée nationale, au moins de rationaliser les élections, en couplant la présidentielle aux élections législatives». Précisant que «cette question sera discutée au niveau de l’Assemblée nationale». À la question de savoir si en tant que démocrate il ne devrait pas s’inquiéter d’exposer le mandat des élus à la volonté d’un président de la République ? Abdou Mbow mini mise: «Vous savez, dans un pays de droit, il faudrait des équilibres, et ces équilibres-là sont discutés par les acteurs politiques. Moi, je vous dis encore haut et fort qu’un élu a la responsabilité de représenter les populations, c’est vrai. Mais comme je vous l’ai dit, il faudrait tout le temps des équilibres entre pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, de travailler pour que la cohérence puisse primer et que le Sénégal puisse être au-dessus de tout cela. Voilà moi un peu ce qui m’intéresse parce que les équilibres permettent d’avoir un pays stable». 



laissez un commentaire