Votre site d'informations générales !

DIVISION AU SEIN DE L’APR Seydou Gueye encense Boun Dionne et tend la main à Aly Ngouille

Le porte-parole de l’Alliance pour la République (Apr) a pris son bâton de pèlerin pour tenter le coup de la médiation auprès des candidats malheureux à la candidature unique de la coalition Benno bokk yakaar (Bby). Invité hier de l’émission «Grand Jury» sur Rfm, il a rappelé le mérite de l’ex Pm Mahammad Abdallah Boun Dionne. Avant de tendre la main au maire de Linguère, Aly Ngouille Ndiaye qui a démission de son poste de ministre de l’agriculture et du parti après la désignation de Amadou Bâ comme candidat de la majorité à la présidentielle de 2024, «Mohammed Boun Abdoullah Dionne a joué un rôle majeur dans l’histoire de notre vie politique. Il peut avoir une contribution décisive dans cette majorité. Pendant 5 ans, il a été le Premier ministre de ce pays. Il a mis en œuvre la vision du  président Macky Sall dans le cadre du PSE», a indiqué Seydou Gueye. Qui s’empresse d’appeler à l’unité. «Ce que je veux c’est qu’on consolide notre unité pour aller chercher cette victoire», plaide-t-il. Dans le même ordre d’idées, l’invité du «Grand Jury» d’en faire autant pour l’ex ministre de l’agriculture. «Il faut poursuivre les concertations. Il faut continuer à discuter. Nous sommes de la même famille. Nous sommes des frères, il faut qu’on soit ensemble. Aly (Ngouille Ndiaye) est une ressource importante dans le parti. C’est un homme qui a beaucoup de qualité. C’est un homme de raison. Il faut continuer tant qu’il y a des perspectives et des possibilités de réunir la famille, d’être ensemble, puisque l’unité et le gage donnent victoire», a encore soutenu Seydou Gueye. Amadou Ba a été choisi parmi d’autres prétendants à la candidature de Bby, dont Abdoulaye Daouda Diallo, président du Conseil économique, social et environnemental, Mame Boye Diao, ex directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, l’ancien Premier ministre Mahammad Dionne, et Aly Ngouille Ndiaye, ex ministre de l’Agriculture.

laissez un commentaire