Votre site d'informations générales !

[En direct] Gaza: plus d’un million d’enfants ont besoin d’un soutien psychosocial, selon l’Unicef

Les combats entre l'armée israélienne et le Hamas palestinien font toujours rage ce vendredi 2 février dans la bande de Gaza en dépit de « premiers » signes laissant entrevoir une nouvelle trêve et la libération d'otages, après bientôt quatre mois de guerre. Le chef du mouvement islamiste palestinien Hamas, Ismaïl Haniyeh, est attendu ce vendredi en Égypte pour discuter d'une nouvelle trêve.

■ Le chef du mouvement islamiste palestinien Hamas, Ismaïl Haniyeh, est attendu vendredi en Égypte pour discuter d’une initiative de trêve formulée. Une proposition de pause humanitaire et un échange d’otages et de prisonniers palestiniens serait envisagé. Le Hamas a donné une « première confirmation positive », solution « approuvée » aussi par Israël, a affirmé le médiateur qatari. Cependant, une source proche du Hamas a démenti en ajoutant que cette déclaration du Qatar était « précipitée et fausse ».

■ Dans la nuit de jeudi à vendredi, des témoins palestiniens ont fait état de raids israéliens dans le centre et le sud de la bande de Gaza, notamment dans le secteur de Khan Younès. Le ministère de la Santé du Hamas a dénombré au moins 105 civils tués dans la soirée et la nuit.

■ L’armée israélienne affirme avoir démantelé la brigade du Hamas à Khan Younès. Tsahal va se concentrer sur Rafah et poursuit également ses raids meurtriers en Cisjordanie occupée.

■ Allié clé d’Israël, les États-Unis ont annoncé imposer ce jeudi des sanctions contre quatre colons israéliens en Cisjordanie qui se verront interdits de séjour et leurs avoirs éventuels gelés.

■ Selon le dernier bilan du ministère de la Santé du Hamas, 1er février, 27 019 personnes ont été tuées à Gaza depuis le début de la guerre, le 7 octobre dernier. Les morts sont en majorité des femmes, des adolescents et des enfants. On dénombre 66 139 blessés. Dans un nouveau bilan du 1er février, l’AFP décompte 1 163 personnes blessées côté israélien, lors de l’attaque du Hamas le 7 octobre 2023

laissez un commentaire