Votre site d'informations générales !

INSTALLATIONS INCONTROLEES ET DERIVE DES DAARAS Serigne Mountakha met fin à l’anarchie à Touba

Le khalife général des mourides a décidé de mettre fin à l’anarchie dans l’implantation des Daaras à Touba. Le cas Serigne Khadim Mbacké, maitre coranique au quartier Keur Ngol, accusé de viol sur une trentaine de filles, aurait dicté une telle mesure. Serigne Mountakha Mbacké, dans une déclaration diffusée sur la chaîne de télévision Al Mouridiyya, siffle la fin de la récréation. « Toute personne qui a choisi de venir habiter ici doit savoir que cette cité obéit à des règles auxquelles il faudra se conformer. Ceux qui veulent enseigner doivent au préalable connaître les enseignements et la philosophie du Cheikh qui sont en droite ligne avec les préceptes de l’Islam. Je donne Ndigël pour que les gens se conforment aux enseignements du fondateur de la confrérie. Ici, notre référence est Serigne Touba et son héritage nous suffit largement », a dit le khalife. Qui prévient qu’il n’y aura pas de dérogation et cette directive s’impose à tous.Il appelle à réorganiser les écoles coraniques q ui « pullulent comme des champignons ». Sur l’ouverture des mosquées également, Serigne Mountakha a rappelé qu’« une mosquée répond à des exigences et des critères ». « J’attache du prix aux respects de ces prescriptions. Je ne transigerais pas. Gare aux contrevenants ! », a-t-il averti. A sa suite, Serigne Ahmadou Badawi Mbacké a ajouté : « Vous avez donné Ndigël de réorganiser l’implantation des mosquées parce qu’il y a des distances requises entre deux mosquées. Pour les écoles coraniques, nous avons, au cours de nos investigations, constaté que 400 écoles coraniques existent ici. »

laissez un commentaire