Votre site d'informations générales !

INTERVIEW AVEC AWA FALL LA PRESIDENTE DE LA FEDERATION Roller Skate, le parent pauvre des disciplines sportives au Sénégal

 

Le roller, ou patin à roulettes, est un sport qui comporte un nombre grandissant de discipline très pratiqué auxEtats-Unis mais aussi en Europe. Une discipline méconnue en Afrique plus parti culièrement au Sénégal malgré de très bons résultats récemment ou on a vu le Sénégal sacré cham pion du monde en 2022. Grand Panel est parti à la découverte de cette discipline à travers une in terview accordée par la Prési dente de la Fédération Sénégalaise de Roller Skate, Ma dame Awa Fall. 

Une discipline très aimée par les jeunes qui le pratiquent souvent mais beaucoup ne savent pas que ce sport est une activité internationale très suivie dans le monde. Lors de la dernière Coupe duMonde, le Sénégal a été au sommet avec le sacre deDame Fall qui a même battu le record du monde. Une prestation extraordinaire et inédite d’un roller africain mais malheureusement, cette discipline est laissée en rade par les autorités sénégalaises sur tout le ministère des sports qui n’accompagne pas les athlètes dans les grandes compétitions africaines ou mondiales. La Présidente de laFédérationMadame Awa Fall est revenue sur les difficultés qu’elle rencontre mais aussi sur ses bons résultats de puis qu’elle a pris les reines en 207. 

Présentez-vous et parler nous de cette discipline ? « La fédération a été créé en 2017 parce qu’avant la création de cette fédération nous étions en CNPSG Comité Provisoire de Sports de glisse qui était dirigé par Monsieur Alexandre Alcan tara Directeur de Kiréne. J’ai pris cette gouvernance au près du Monsieur Alcantara et depuis lors nous sommes là avec la fédé ration la plus titrée des fédéra tions. Actuellement nous sommes avec cinq médailles d’Or, trois argent, deux bronzes », a d’emblée fait savoir la présidente. 

Sur les récentes compéti tions « Sur les compétitions, je peux dire que le Sénégal est champion d’Afrique de 2015, 2016 et en 2017, nous avons commencé à être à l’international, et depuis lors, chaque deux ans, le Sénégal est champion du monde de Free jump et actuellement en Chine , cela fait six mois qu’on a battu le record en skate close, Donc dans le Roller Skate, il y’a dix disci plines, nous nous battons pour être parmi les meilleurs africains pour le Skate ball pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 » 

Sur les JOJ 2026 et la col laboration avec le CNOSS « Oui comme en Buenos Aires en 2019, on a dû le skate board, actuellement nous avons que le skate board qui est une disci pline Olympique. Depuis lors, nous travaillons sur ça, et qu’actuellement je peux dire en dehors de Paris 2024, il y’a les Jeux Olympiques de la Jeunesse Dakar 2026.Dakar 2026, je peux vous dire que ce sont des enfants de 13 ans jusqu’en 17 ans. Donc actuellement, nous sommes en phase de préparer les enfants avec nouveau Skate Parc qui se trouve à Grand Yoff ». 

Y’aura-t-il des représen tants sénégalais ouafricains pour les JO 2024 ? 

« Pour l’instant, nous sommes en train de chercher notre ticket pour le Sénégal et il y’a l’Afrique du Sud qui nous a devancé qui a pris la première place et le Séné gal la deuxième place avecKarim Keita et Jean Saldou (3éme) et actuellement ça dépend du CIO (Comité International Olym pique) pour savoir combien de personnes vont se qualifier pour l’Afrique. On attend bien le quota de l’Afrique parce qu’actuelle ment nous sommes deuxièmes et troisièmes dans le continent ». 

Sur les difficultés de la fé dération « Pour les difficultés, j’ai été là depuis 2002 avec mon club My Club Roller, et de 2002 jusqu’à 2024, je peux vous dire que c’était très difficile puisque nous n’avons pas l’aide du gouverne ment ni de son soutien. Cette année, nous avons eu deux bourses, bourse Olympique et bourseCIO, donc c’est ça qui m’a permis d’aller dans les qualifications des JO de Paris 2024 avec le Comité Olympique mais actuellement ce que je peux vous dire qu’au niveau du ministère du sport ça ne marche pas comme s’il y’avait que le football et le basket qui est en vogue. Cette discipline est une discipline undergrown c’est-à-dire qu’on pratique dans la rue et actuellement l’africain n’est pas adapté à ça. Par contre si tu pars aux Etats-Unis ou en Europe, tu trouveras dans chaque coin de rue des SkateParleurs pour jouer mais ici vous avez vu même si on prépare Dakar 2026, nous avons qu’un seul Skate Parc qui se trouve à Grand Yoff qui a été fait par la ville de Dakar donc je peux dire que ce sport n’est pas adopté en Afrique. Les gens ne le connaissent pas. » 

Message aux parents pour les enfants passionnés de cette discipline 

« Ce que je peux dire pour ce sport comme vous le savez, on a tendance à voir les jeunes se raccrocher avant dans les cars rapides, les voitures etc mais actuellement c’est fini, cette discipline est devenue compétitive donc nous demandons tous les parents de laisser leurs enfants de venir faire du roller, Skate Board, trottinette, parce qu’actuellement j’ai constaté depuis quatre ans, les enfants, ils de mandaient comme cadeau de noël un ballon maintenant tous les enfants demandent que des rollers skate qui est le sport en mode», a conclu Awa Fall. 

Un sport noble et aimé par les jeunes et l’Etat doit prendre en considération cette discipline dans sa politique sportive qui semble se limiter uniquement sur le football et le basket, les autres disciplines sont les parents pauvres et les autorités compétentes doivent trouver des solutions et faire des concertations inclusives afin de trouver les meilleurs solutions pour accompagner cette discipline car ce n’est pas normal, des athlètes qui quittent le Sénégal pour aller dé fendre leur nation sans même qu’on leur donne le porte-drapeau. Et pendant ce temps, le CIO (Comité National Olym pique) a choisi le Sénégal via cette discipline pour leur porteur du flamme Olympique. Comme on le dit le proverbe, on est mieux traité ailleurs que chez soi. 

Abdoul Aziz WATT 



laissez un commentaire