Votre site d'informations générales !
Ageroute 260124

Israël propose deux mois de trêve contre la libération des otages à Gaza

Israël propose deux mois de trêve contre la libération des otages à Gaza

 
Israël a proposé au Hamas, via la médiation du Qatar et de l’Egypte, une pause de deux mois dans les combats et les raids à Gaza en échange de la libération de tous les otages, a rapporté lundi le site américain Axios.
 
Cette proposition n’implique pas la fin de la guerre à Gaza, mais une seconde trêve après celle d’une semaine qui avait permis la libération d’une centaine d’otages, transportés à Gaza lors de l’attaque sans précédent du 7 octobre, en échange d’au moins 240 prisonniers palestiniens écroués en Israël.
 
Or selon les autorités israéliennes, sous pression des familles pour accepter un accord de libération, 132 otages sont toujours dans la bande de Gaza, dont 28 seraient morts.
 
La proposition d’Israël prévoit le retour en Israël des otages vivants et des dépouilles en plusieurs phases dont la première comprendrait des femmes et des hommes âgés de plus de 60 ans, selon Axios.
 
Suivraient ensuite les femmes soldats, les hommes âgés de moins de 60 ans mais qui ne sont pas militaires, les soldats israéliens masculins, puis enfin les dépouilles d’otages.
 
Dans le cadre de ce plan, Israël et le Hamas devaient s’entendre à l’avance sur le nombre de prisonniers palestiniens libérés en échange de chaque otage selon sa catégorie, puis négocier le nom de chaque Palestinien, poursuit Axios.
 
Ce plan ne prévoit pas la fin de la guerre Israël/Hamas ni même un solution politique à plus longue échéance, mais un redéploiement des soldats israéliens hors des principales villes de Gaza, et le retour graduel des centaines de milliers de personnes déplacées du nord vers le sud de Gaza pour tenter d’échapper aux violences.
 
La parution de cet article d’Axios intervient alors que le premier conseiller du président américain Joe Biden pour le Moyen-Orient, Brett McGurk, se rend cette semaine en Egypte et au Qatar.
 
Le Wall Street Journal avait avancé dimanche que les Etats-Unis, l’Egypte et le Qatar tentent de convaincre Israël et le Hamas de s’accorder sur la libération des otages sur une période de 90 jours en échange notamment d’un retrait israélien de Gaza.
 
 
laissez un commentaire