Votre site d'informations générales !

La lecture de Henri Camara : «Pourquoi les lions ont perdu»

La lecture de Henri Camara : «Pourquoi les lions ont perdu»

Ancien goleador des Lions, Henri Camara a analysé le match perdu par les lions du Sénégal hier, face à la Côte d’Ivoire. Il a pointé du doigt un aspect qui a fait défaut aux tenants du titre.

«Je ne m’attendais pas à cette réaction du Sénégal. Après l’ouverture du score, il fallait chercher à tuer le match. Malheureusement, on a arrêté de jouer pour chercher à conserver un résultat. La Côte d’Ivoire qui devait être dans le doute, continuait à jouer tranquillement sans aucune pression.

Pis, en plus de reculer, on se contentait de balancer les ballons devant sans chercher à produire du jeu. Dès la fin de la première période, on sentait que cette équipe de la Côte d’Ivoire allait avoir l’occasion de revenir dans le match. Ça allait être difficile de battre cette équipe sur le terrain. On a eu des opportunités, on ne les a pas mises au fond. A ce stade de la compétition, cela ne pardonne pas. Sadio a eu une belle opportunité, elle n’a pas été concrétisée. C’est après cette occasion que les Ivoiriens ont eu ce penalty.

Après l’égalisation, c’était une mission quasi impossible pour les Lions de s’imposer sur le terrain. La Côte d’Ivoire était dans son match et avait l’apport de son public. On devait s’attendre à jouer un match aussi compliqué parce que l’adversaire, éliminé puis ressuscité, n’avait rien à perdre. Ils n’avaient pas la pression du favori. Ils ont joué sans pression. Dans cette position, la Côte d’Ivoire est dangereuse. C’est une grande équipe.

Le sort est cruel. Il faut l’accepter et encourager les joueurs qui, à mon sens, ont perdu au mental. Si l’on était mentalement fort, on n’allait pas accepter cette domination, alors qu’on menait au score. Ce n’est ni physique ni tactique, c’est au mental. Je pense aussi que Aliou Cissé a tardé à faire ses changements au milieu de terrain, il fallait apporter des joueurs d’expérience parce qu’on a été inexistant dans l’entrejeu. Devant, les attaquants ont connu des fortunes diverses. Ismaila a créé des occasions, je dirais même un penalty. Habib Diallo a marqué, Sadio a été passeur décisif. Mais Nicolas Jackson n’a rien ápporté quand il a fait son entrée. Ce qui est dommage. Il faut maintenant encourager l’équipe et tout le staff qui nous ont aussi donné des moments de plaisir.»

laissez un commentaire