Votre site d'informations générales !

LA REVOLUTION DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE, ETRE OU NE PAS ETRE

Nous avons un futur radieux à construire à condition que dans un ultime sursaut nous al lions résolument à la conquête de la connaissance et acceptions courageusement les transformations indispensables à l’épanouissement d’une société de la connaissance. Il y a une année, il y a encore quelques mois personne n’aurait imaginé le saut qualitatif fait par les nouvelles intelligences artificielles mises à dis position du public ou sur le marché. Le choc fut tellement grand qu’un Elon Musk, avec quelques grandes stars du numérique, pris de peur, lança une initiative pour un moratoire avant de se raviser et d’annoncer à grand renfort d’investissements de plusieurs milliards de dollars le projet de création d’une intelligence artificielle de niveau supérieur.

Les questions tant brandies, pour nous rassurer sur notre supériorité, de l’absence d’émotion et de sentiments des intelligences artificielles ne seront plus hors de portée des futures générations d’intelligences artificielles. Le quotient intellectuel (QI) qui jusqu’à présent était la mesure de l’intelligence humaine avait jusqu’à tout récemment son niveau supérieur accessible seulement aux êtres humains les plus doués, ceux d’intelligence supérieure. Le mythe s’est effondré ! ChatGPT 4 a atteint ce niveau et mieux ChatGPT 5 pourrait avoir un QI supérieur au QI le plus élevé des êtres humains.

En réalité tout ceci est simplement hallucinant car nous sommes juste au début de cette révolution de l’intelligence artificielle. ChatGPT 4 a réussi haut la main les examens du barreau et de la magistrature!  En médecine l’intelligence artificielle va faire des merveilles, elle va diagnostiquer des maladies qu’aucun médecin ne peut diagnostiquer. L’école va de voir, malgré son conservatisme séculaire, se rendre à l’évidence qu’après la révolution du e learning que la rupture que va très bientôt imprimer l’intelligence artificielle va secouer sérieusement ses fondements : l’enseignant perdra son rôle de premier intrant du système éducatif !

Bientôt les intelligences artificielles vont rivaliser de compétence, de patience, d’écoute, d’ingéniosité, de pédagogie, de créativité pour adapter le niveau de leur enseignement, de leur apprentissage et leur méthode d’enseignement au profil de chaque élève. L’intelligence artificielle va être l’accompagnant indispensable des apprenants de tous les ni veaux, de tous les âges, de tous les continents, de toutes les communautés, de toutes les cultures, etc. De plus l’intelligence artificielle ne sera jamais en retard et ne fera pas grève.

Être le meilleur enseignant, jalousement réservé aux êtres humains, leur échappera définitivement pour devenir l’affaire des intelligences artificielles que l’évolution de la robotique et de l’ergonomie pourra faire prendre une forme humaine plus acceptable à notre sentiment de supériorité mal placé.

Tous les domaines vont être positivement impactés. Il y aura les pays et les entreprises avant-gardistes, ceux qui ont compris que la connaissance est le fondement de la transformation du monde. Ces pays et ces entreprises vont intensifier leurs investissements pour s’approprier les avancées scientifiques et technologiques, en faire leur chasse gardée et sur tout y asseoir leur domination du monde. Il y aura comme d’habitude les pays africains à qui l’idéologie passéiste combinée à une bonne dose d’éthique mal comprise et mal placée, palabreront sur les méfaits supposés de l’intelligence artificielle au lieu de s’en emparer. Ils prendront un retard définitif qui fera de leurs populations le bétail humain encombrant de l’époque annoncée de l’intelligence artificielle. La question est existentielle.

To be or not to be, être ou ne pas être ! Il est urgent de mettre un terme chez nous à ce cirque des ignorants savants qui encombrent l’es pace public, réformer notre système éducatif, notre système de santé, notre administration, notre gouvernance, notre agriculture, nos entre prises, nos services, etc. Il faut en réalité tout transformer dans notre manière de faire, notre manière d’être, notre manière de vivre pour pouvoir bâtir les intelligences artificielles dont nous avons besoin, avec lesquelles nous allons vivre.

Et ainsi bâtir la nouvelle société 5.o qui réalisera la coopération harmonieuse entre les êtres humains et les intelligences artificielles. Si nous continuons à nous enfoncer dans nos thiakhaneries ubuesques, nos fanatismes politiciens et nos querelles préhistoriques, nous demeurerons au bord de la route de l’histoire. Notre seule consolation sera dans quelques décennies d’être ces pays africains qui seront les parcs naturels où les humains 5.0 viendront en touristes se souvenir de leur passé dépassé. Peut-être que cela apportera quelques devises pour la survie de ces populations attardées, appelées à disparaître car inadaptés aux monde nouveau de l’intelligence artificielle.

Nous avons un futur radieux à construire à condition que dans un ultime sursaut nous allions résolument à la conquête de la connaissance et acceptions courageusement les transformations indispensables à l’épanouissement d’une société de la connaissance. Je vous souhaite une excellente semaine sous la protection divine.

PAR PR MARY TEUW NIANE

laissez un commentaire