Votre site d'informations générales !
Ageroute 260124

LA VIE DES GUINEENS AU SENEGAL Une communauté qui contribue fortement à l’économie du pays

La Guinée pays limitrophe du Sénégal a une forte représentation de sa population au Sénégal. Les guinéens ne profitent pas seulement de la téranga sénégalaise mais ils occupent aussi le marché en s’activant dans différents domaines tels que la vente de fruits, de boutiques, de légumes, la coiffure pour homme, blanchisserie. De ce fait, ces derniers dominent le marché sénégalais et contribuent à l’essor économique.

En 2022, les guinéens représentaient 43% de la population du Sénégal et participent au développement de l’économie du pays. On les retrouve pratiquement dans tous les secteurs d’activité. Au marché « Tiléne » de Dakar pratiquement toutes les boutiques sont occupées par ces derniers. Alpha Diallo, 42 ans est derrière son comptoir. Ce commerçant nous explique comment il est arrivé au Sénégal et devenu un grand commerçant. « Je suis venu au Sénégal à l’âge de 16ans. Je suis arrivé dans ce pays sans diplôme ni qualification professionnel et j’ai aussitôt pensé à quoi faire comme activité pour subvenir à mes besoins. Mais avant de me lancer sur le commerce j’ai travaillé comme boy dans les maisons. En 1999, j’ai commencé à s’intéresser au commerce en vendant du café, des colas et maintenant je rends grâce à Dieu, je tiens mon propre magasin et j’ai trois autres boutiques dans la capitale », a-t-il expliqué.

A quelques centimètre d’Alpha on retrouve un autre guinéen il répond au nom de Sidi Ba gérant d’une boutique de stock de sacs d’oignons. Sidi est à Dakar depuis 2016. Pour lui le fait de rester en Guinée est source de vouloir ne rien réaliser confiant que lorsqu’il quittait son Guinée natal, il n’y avait rien à faire comme activité et la seule solution c’était de migrer vers le Sénégal. « La vie à Dakar est un peu difficile mais on fait avec et pour moi c’est mieux qu’en Guinée. Et travailler ici est notre opportunité parce que on peut réaliser beaucoup de choses après notre retour », a déclaré Sidi Ba. On peut souligner que les grands « Boss » du marché de « Tiléne » sont nos compatriotes guinéens. Ces derniers occupent le tiers des lieux avec leurs boutiques, magasins, salon de coiffures pour homme etc…

Vivant au Sénégal depuis 2000, Souleymane est un grand commerçant qui possède plusieurs magasins dans la capitale. Ici, même si le décor est un peu désordonné pour le visiteur mais le maître des lieux a une maitrise parfaite de l’emplacement de chaque article A l’aide d’une machine à calculer, d’un carnet de facture, Souleymane gère les commandes, assisté par deux garçons « Ce sont mes deux plus proches collaborateurs, mes hommes de confiance », confie-t-il. Ce n’est pas seulement dans la vende qu’ils intéressent mais aussi à la coiffure d’homme. Les guinéens détiennent le monopole des salons de beauté masculin à Dakar. Dans la rue 31 de la Médina on y retrouve Barry, un homme à la trentaine, gérant d’un salon de coiffure.

Arrivé sur le lieu, un espace de quelques centimètres carrés. L’homme nous accueille avec un air souriant, « je suis arrivé à Dakar à mon très jeune âge au début je pouvais rien faire, je me rendais souvent chez mon oncle qui tenait un salon de coiffure à l’époque aux HLM. C’est là-bas que j’ai commencé à pratiquer le métier et me voila maintenant gérant de mon propre salon », a-t-il évoqué. Il a expliqué par ailleurs que les conditions n’étaient pas trop difficiles pendant son arrivée dans la capitale sénégalaise car il était logé et nourrit par son mentor. Le Sénégal est un pays de refuge pour les guinéens et ils affirment qu’ils ne sont pas là pour le confort mais plutôt pour le business. « Nous restons des émigrés et nous sommes venus au Sénégal pour gagner de l’argent pas pour le confort », a exprimé Mohamed un gérant de blanchisserie. Les guinéens se font également remarquer dans la vente des fruits au Sénégal « Depuis que je suis venu dans ce pays, je vends que des fruits. Et ça m’a permis d’investir dans mon pays natal avec l’argent que je gagne, je suis propriétaire de deux à trois immeuble en Guinée », a souligné Alpha, un vendeur de fruit retrouvé au marché de « Tiléne ».

laissez un commentaire