Votre site d'informations générales !

Les arrivées de migrants aux Canaries ont dépassé cette année le record de 2006

Les arrivées de migrants aux Canaries ont dépassé cette année le record de 2006

 
Le nombre de migrants arrivés depuis le début de l’année aux Canaries a dépassé celui de 2006, année d’une crise migratoire record dans ces îles espagnoles situées au large de l’Afrique, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Entre le 1er janvier et le 15 novembre, 32.436 migrants ont débarqué dans l’archipel espagnol, contre un total de 31.678 sur l’ensemble de l’année 2006, selon un rapport du ministère de l’Intérieur.
 
Ce nombre représente un bond de 118% par rapport à la même période de 2022.
 
Selon des chiffres publiés mercredi par l’agence européenne de garde-côtes et de garde-frontières Frontex, le nombre de migrants arrivés aux Canaries sur le seul mois d’octobre (13.006) représente un record depuis qu’elle a commencé à collecter des données en 2009.
 
Depuis quelques années, la route migratoire vers les Canaries, dans l’Océan atlantique, est particulièrement empruntée par les migrants en raison du durcissement des contrôles en Méditerranée.
 
Les naufrages sont fréquents lors de ces longues et dangereuses traversées effectuées à bord de petites embarcations précaires depuis le Maroc ou le Sahara Occidental, distant d’une centaine de kilomètres, mais aussi, plus au sud, depuis la Mauritanie, le Sénégal et même la Gambie.
 
Une personne a été retrouvée morte mercredi dans une embarcation de 54 autres migrants au sud de l’île d’El Hierro, ont annoncé jeudi à l’AFP les sauveteurs en mer, qui ajoutent avoir reçu des témoignages de survivants faisant état d’une « dizaine » de cadavres jetés par-dessus bord durant leur traversée.
 
Selon l’ONG espagnole Caminando Fronteras, qui s’appuie sur des appels d’urgence des clandestins en mer ou de leurs proches, plus de 7.800 migrants sont morts de 2018 à 2022 en tentant de rejoindre les Canaries. Au premier semestre 2023, ils ont été 778.
 
Face au bond récent du nombre d’arrivées, le gouvernement espagnol a renforcé ses moyens de surveillance et sa coopération avec le Sénégal et la Mauritanie en vue de les freiner.
 
Le ministre de l’Intérieur Fernando Grande-Marlaska avait affirmé mi-octobre que « plus de 12.000 » arrivées de migrants aux Canaries avaient été évitées depuis le début de l’année.
 
Il avait alors notamment attribué le bond des arrivées à la « situation de déstabilisation dans le Sahel ».
 
Le nombre de migrants arrivés ces derniers mois aux Canaries dépasse largement la capacité d’accueil de l’archipel.
 
L’arrivée inédite de milliers d’entre eux sur la petite île d’El Hierro, la plus à l’ouest des Canaries, a ainsi amené les autorités locales à la comparer à l’île italienne de Lampedusa, considérée comme le symbole des arrivées de migrants en Europe.
 
S’exprimant jeudi devant les députés, avant d’être reconduit au pouvoir, le Premier ministre socialiste Pedro Sánchez a assuré que le gouvernement central faisait « tout pour répartir ces migrants » dans des centres d’accueil en Espagne continentale.
 
Les Canaries ne sont très souvent qu’une étape pour ces migrants, qui tentent ensuite de continuer leur route vers la France notamment, à la recherche d’une vie meilleure en Europe.
laissez un commentaire