Votre site d'informations générales !

L’expulsion de l’imam tunisien Mahjoubi validée en référé

La juge des référés a validé lundi l’expulsion de l’imam tunisien Mahjoub Mahjoubi, qui contestait son renvoi de France, estimant notamment qu’il avait délibérément tenu des propos discriminatoires et incitant à la haine envers les femmes et les juifs dans ses prêches.

Le tribunal a jugé que les propos prononcés par M. Mahjoubi ne s’inscrivaient pas dans « le cadre des valeurs de la République française, opposaient les musulmans et les non-musulmans, incitaient à la haine envers les juifs et Israël ou faisaient l’apologie du jihad et de la charia », explique-t-il dans un communiqué. Vendredi, M. Mahjoubi avait déposé par le biais de son avocat, Me Samir Hamroun, une demande de référé-liberté pour contester auprès du juge des référés du tribunal administratif l’arrêté d’expulsion pris par le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en personne à l’encontre de son client.

pub artp header

Me Samir Hamroun a indiqué à l’AFP avoir interjeté appel de la décision devant le conseil d’Etat qui statuera en référé. Il avait dénoncé vendredi « une violation des droits inouïe » et « une procédure inédite en termes de célérité » contre son client qui « a été privé de pouvoir faire entendre sa cause devant un juge.” Imam de la petite ville de Bagnols-sur-Cèze, dans le département du Gard (sud de la France), Mahjoub Mahjoubi a été interpellé puis expulsé le 22 février vers la Tunisie. Il était notamment reproché à Mahjoub Mahjoubi la diffusion d’une vidéo dans laquelle il qualifiait le « drapeau tricolore » – sans préciser s’il s’agissait du drapeau français – de « drapeau satanique » qui n’aurait « aucune valeur auprès d’Allah (Dieu en arabe) ».

 

Avec TV5 Monde

laissez un commentaire