Votre site d'informations générales !

Macky Sall : “Il faut accélérer le désenclavement de Kaolack”

Macky Sall : “Il faut accélérer le désenclavement de Kaolack”

Le président de la République, Macky Sall, a souligné, mercredi, la nécessité d’accélérer le désenclavement interne et externe des localités de la région de Kaolack , en mettant l’accent sur les zones frontalières, notamment dans le cadre du programme d’investissements prioritaires (PIP) pour la période 2024-2026.

‘’Il faudra aussi accélérer le désenclavement externe et interne des localités de la région, surtout celles des zones frontalières, avec la réalisation de l’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack, le désengorgement du corridor Dakar-Bamako, l’entretien des routes nationales secondaires à travers le Fonds d’entretien routier autonome’’, a-t-il préconisé.

Le chef de l’Etat a demandé au ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement de ‘’veiller’’ à ce que les salariés du FERA soient mis à niveau tout comme ceux du programme ‘’Xeyu Ndaw ni’’.

‘’On ne peut pas avoir des jeunes dans une même localité, qui font la même chose et dont certains ont le double du salaire des autres. Ce n’est pas cohérent pour l’Etat’’, a-t-il insisté, affirmant qu’’’il faut que cette question soit définitivement réglée’’.

Dans le cadre du PIP 2024-2026, le président de la République dit souhaiter l’accélération du dragage du port fluvio-maritime de Kaolack, une infrastructure qui doit être l’épicentre de l’activité économique dans la région, laquelle, dit-il, doit être consolidée.

‘’Pour cela, nous travaillons à l’installation des équipements de conservation et de commercialisation de produits halieutiques, la réhabilitation de l’outil industriel de la SONACOS [Société nationale de commercialisations des oléagineux du Sénégal], notamment de Lyndiane, avec la relance de la production et de la commercialisation de l’arachide’’, a souligné le président Sall.

Il a signalé que le conseil présidentiel a fait ressortir l’importance d’assurer le développement du potentiel touristique de Kaolack, au regard de sa position stratégique et de l’impact des nouvelles infrastructures maritimes, routières, autoroutières et aéroportuaires.

‘’Cet aérodrome de Kaolack devra pouvoir accueillir des jets privés pour le moment et non des avions de transport, parce que, pour cela, il faudrait une piste encore plus longue, alors que nous avons une piste qui peut accueillir un certain type d’avions et certains jets, si certaines conditions de sûreté y sont assurées’’, a-t-il expliqué.

Macky Sall a aussi indiqué que le conseil présidentiel a mis en exergue la nécessité d’une accélération de la réalisation des ‘’Maisons de la jeunesse et de la citoyenneté’’ (MJC), dans les départements de Nioro du Rip et Guinguinéo, ainsi que d’une ‘’Maison de la femme’’ et d’un centre de formation professionnelle dans chaque département de la région.

‘’Il faut aussi poursuivre la mise en œuvre du programme +Xeyu Ndaw ni+ dans les communes, en accordant une plus grande priorité à la formation des jeunes et au financement rapide des femmes’’, a-t-il poursuivi.

Le président Sall dit avoir demandé qu’il soit engagé un ‘’vaste programme régional d’infrastructures sportives’’, devant permettre de disposer de stades et de terrains de sports répondant aux normes. Il souhaite aussi la réhabilitation du patrimoine historique, culturel, religieux et artistique de la région et accélérer la modernisation de ses infrastructures culturelles.

‘’Je voudrais rappeler que sur les 250 millions de francs CFA qui ont été donnés au sanctuaire marial de Ndiaffate, il y a un reliquat de 50 millions de francs CFA à verser pour terminer cette phase. Mais, c’est un programme national en faveur des sept diocèses. A Kaolack, cet appui devrait aider ce sanctuaire marial de Ndiaffate’’, a-t-il souligné.

Il a promis de poursuivre le programme de modernisation des cités religieuses. A ce propos, il a annoncé qu’il compte poser, vendredi, la première pierre de la grande mosquée de Kaolack, située au quartier Léona.

Il a ensuite dit sa conviction qu’‘’il faut engager un vaste programme de construction de bâtiments et d’édifices » pour abriter les services publics, « d’abord dans la capitale régionale, Kaolack, où nous n’avons pas de gouvernance ». « Ce n’est pas normal !’’, a clamé le chef de l’Etat.

‘’Nous devons lancer, sans délai, la construction d’une sphère administrative, ici à Kaolack, pour y abriter la gouvernance, le logement du gouverneur, les services administratifs régionaux, ainsi que des préfectures et des sous-préfectures dans l’ensemble de la région et au niveau national’’, a-t-il indiqué. Il invite les ministres concernés à une ‘’opérationnalisation effective’’ de ce programme.

laissez un commentaire