Votre site d'informations générales !

Mercato, UEFA : Le PSG sous la menace d’une énorme sanction

Malgré un mercato estival de tous les records dans le sens des départs, le Paris Saint-Germain se retrouve dans une position très délicate vis-à-vis de l’UEFA qui pourrait décider d’infliger une très grosse sanction au club parisien. Après une saison 2022/2023 décevante, le Paris Saint-Germain a décidé de faire le ménage dans ses rangs lors du dernier mercato estival. En effet, le club parisien a décidé de se débarrasser de plusieurs joueurs qui étaient catalogués comme indésirables à l’image de Mauro Icardi, Leandro Paredes, Abdou Diallo, Renato Sanches, Georginio Wijnaldum et Julian Draxler mais aussi de certains cadres du vestiaire des Rouge et Bleu tels que Lionel Messi, Neymar Jr et Marco Verratti. Le transfert du Brésilien en direction d’Al Hilal pour 90 millions d’euros est d’ailleurs la plus belle vente réalisée par les dirigeants de la formation parisienne dans toute l’histoire du club de la capitale. Mais ce n’est pas cette opération qui pourrait provoquer la colère de l’UEFA mais plutôt les départs de trois autres joueurs vers des équipes qataries. Marco Verratti, Abdou Diallo et le dernier en date Julian Draxler ont tous les trois rejoint le Qatar respectivement à Al Arabi pour les deux premiers cités et Al Ahli pour le dernier. Si le départ du milieu de terrain italien a rapporté 45 millions d’euros au PSG, c’est également le cas d’Abdou Diallo et Julian Draxler. Les deux indésirables du club parisien ont en effet rapporté 35 millions d’euros de leur côté. Le club parisien a ainsi gagné 80 millions d’euros en vendant trois de ses joueurs à des clubs qataris. L’UEFA pourrait sévir et infliger une énorme sanction au PSG Des transferts qui avaient d’ailleurs fait bondir Javier Tebas. «Ils nous prennent pour des cons ? On peut faire ça aussi, trouver un pays satellite qui nous achète des joueurs pour faire de gros bénéfices et ensuite acheter tous les joueurs que nous voulons. C’est ça le système que nous souhaitons ? Je ne crois pas», s’était d’ailleurs agacé le président de la Liga. Si ces départs sont une belle réussite d’un point de vue financier, la direction parisienne pourrait rapidement déchanter puisque l’UEFA serait en mesure de dévaluer voir même de geler ces transferts en raison d’une proximité jugée trop grande entre le vendeur et les différents acheteurs, comme le rapporte nos confrères de L’Equipe. C’est d’ailleurs déjà le cas pour les contrats de sponsoring qui sont signés avec des entreprises qataries. L’instance dirigeante pourrait donc agir de la même manière en estimant qu’il s’agit de parties liées. Dans ce cas là, les experts du fair-play financier sont effectivement habilités à geler les transferts en question, notamment quand les montants sont jugés trop importants. Ils peuvent alors servir à contourner les règles en place concernant l’équilibre des comptes des clubs européens. Mais avant cela, l’UEFA devra établir clairement les liens et la proximité entre le PSG et les équipes qataries qui ont acheté Marco Verratti, Abdou Diallo et Julian Draxler. Dans cette optique, ces trois transferts seront amenés à être scrutés par l’instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de l’instance européenne lors des prochaines semaines. Le club parisien, déjà ciblé par le passé, est néanmoins confiant sachant «qu’il n’y a pas de problème. QSI n’est pas actionnaire des clubs acheteurs et les trois joueurs ont été cédés au prix du marché». Affaire à suivre…

laissez un commentaire