Votre site d'informations générales !

MIGRATION IRREGULIERE EN ESPAGNE Vers une série de rapatriement sur Dakar

Aujourd’hui, chaque jour, ou presque, des embarcations chargées de candidats à l’immigration clandestine quittent le Sénégal pour atteindre les côtes espagnoles. Mais, l’Espagne qui a déjà enregistré plus de 14 000 arrivées cette année, prépare des vols retours pour renvoyer les migrants sénégalais chez eux, selon plusieurs médias espagnols. De nombreux sénégalais, arrivés dernièrement en Espagne par les voies non officielles, pourraient être renvoyés à Dakar dans les prochaines heures. En effet, selon «El Périodoco de España» ainsi que plusieurs médias du pays, leur ministère de l’Intérieur travaille à l’affrètement d’une série de vols pour refouler des migrants au Sénégal. Le premier de ces vols devrait décoller  «avant la fin du mois» d’octobre, indique toujours «El Périodico de España». En effet, 90% des 14 000 (chiffres officiels) arrivés aux îles Canaries pendant cette année, sont de nationalité sénégalaise. Le premier vol retour de ces migrants partira vers Dakar depuis un aéroport des îles Canaries. La même source informe que le voyage est déjà planifié et l’avion comptera 70% de migrants et 30% d’agents des Unités d’intervention de la police. Déjà, sur le site officiel de son département, Fernando Grande-Marlaska, ministre de l’Intérieur espagnol, annonce qu’il se rendra le 16 octobre prochain au Sénégal. Il est aussi attendu en Mauritanie, durant le même période.  «J’aborderai avec mes collègues africains la situation actuelle des routes migratoires dans l’Atlantique», a déclaré le ministre. En aout 2018, lors de son dernier passage au Sénégal, le ministre espagnol avait été reçu par Macky Sall. Dans un communiqué de presse, la présidence de la République informait que Grande-Marlaska a affirmé au Président de la République que «la coopération bilatérale donne d’excellents résultats». Aujourd’hui, la rencontre du 16 octobre prochain, entre l’Etat du Sénégal et le ministre Espagnol risque-elle de déboucher sur des mesures encore plus contraignantes contre nos compatriotes en situation irrégulière en Espagne ? Les prochains jours nous édifieront.

laissez un commentaire