Votre site d'informations générales !

Mort de Baïdy Amar : la Rolls Royce, la cocaïne, les 17 millions et la fille basée à Saly

Mort de Baïdy Amar : la Rolls Royce, la cocaïne, les 17 millions et la fille basée à Saly

Les enquêteurs du commissariat du Plateau, chargés de l’affaire, ont fait des découvertes de nature à faire jaillir la lumière sur le décès de Baïdy Amar. Fils du défunt milliardaire Ahmed Amar, ce dernier a été retrouvé mort il y a une semaine dans un appartement de l’immeuble Cristal, au 74 rue Amadou Assane Ndoye.

Le certificat de genre de mort indique que la victime a succombé «à un arrêt cardiorespiratoire probablement dû à une intoxication par excès de dose inhalée». «Le test effectué après une prise de sang est positif à la drogue», a confirmé Libération relayant les derniers éléments de l’enquête dans son édition de ce lundi.

Le jour des faits présumés, des amis de la victime ont été signalés sur les lieux du drame. Il s’agit de sa copine algérienne, Malak Hadia, Zakaria Fall, Juliette Nigliore et Abdoulaye Sarr. Ces derniers ont été placés sous mandat de dépôt pour homicide involontaire, non-assistance à personne en danger, usage de drogue et facilitation à cet usage.

Libération rapporte que Baïdy Amar et ses amis avaient quitté Saly pour Dakar le même soir à bord d’une Rolls Royce noire, retrouvée dans le sous-sol de l’immeuble Cristal. Le journal poursuit : «Il a été constaté dans le véhicule des traces de cocaïne et une bouteille d’alcool. (…) Selon nos informations, Zakaria Fall avait fourni la drogue à Baïdy Amar via Abdoulaye Sarr. Quand le groupe quittait Saly, le défunt, qui avait consommé de la drogue, était déjà très fatigué. Mais au lieu de penser à saisir un médecin, les mis en cause se sont empressés de lui vider les poches.»

La même source révèle qu’une «fille basée à Mbour, et activement recherchée- elle s’est bagarrée avec Malak Hadia Diari- a ainsi dépouillé Baïdy Amar de 17 millions de francs CFA. Et tout laisse croire que l’argent trouvé dans le sac de Malak Hadia Diari a été pris au défunt, qui avait hérité d’une somme colossale après le décès de son père.».

Libération renseigne que lorsqu’ils sont arrivés sur les lieux du drame, les enquêteurs ont trouvé l’appartement sens dessus dessous. Après avoir franchi l’entrée dont l’accès est protégé par un dispositif nécessitant un code et des empreintes digitales, grâce à un serrurier spécialisé, les policiers ont été accueillis par «un désordre dans toutes les chambres ainsi qu’au niveau du salon».

Ils remarquent plusieurs bouteilles d’alcool çà et là, un sachet de cocaïne, des résidus de la même drogue dure, et que le sol était mouillé. Ils tombent aussi sur un coffre-fort et une valise appartenant à Malak Hadia. Celle-ci, informe Libération, contenait une importante somme d’argent en coupures d’euros et de CFA.

laissez un commentaire