Votre site d'informations générales !

Un intérimaire pour exercer l’accessoire du second mandat III selon le président de Bokk Défar Senegaal

Un intérimaire pour exercer l’accessoire du second mandat III selon le président de Bokk Défar Senegaal

A travers un communiqué, le  coordonnateur de Sénégal 2024, Amadou Bassirou Ndiaye a déclaré que le président de l’assemblée nationale devra organiser une nouvelle élection présidentielle dans les délais réglementaires.

Le président de Bokk Défar Senegaal, a par ailleurs estimé que cela entrainera inévitablement la reprise du processus électoral

Selon M. Ndiaye, a ainsi expliqué que, lors de son investiture pour exercer son second mandat, le dernier, le Président en exercice a prêté serment en ces termes “Devant Dieu et devant la Nation sénégalaise, je jure de remplir fidèlement la charge de Président de la République du Sénégal, d’observer comme de faire observer scrupuleusement les dispositions de la Constitution et des lois, de consacrer toutes mes forces à défendre les institutions constitutionnelles, l’intégrité du territoire et l’indépendance nationale, de ne ménager enfin aucun effort pour la réalisation de l’unité africaine” conformément à l’article 37 de la constitution.

 

pub artp header

« De fait, considérant qu’il exerce son second mandat, le Président en exercice, observant « scrupuleusement les dispositions de la constitution », accepte de rester en fonction jusqu’à l’installation de son successeur » comme prévu à l’alinéa 2 de l’article 36 de la constitution a-t-il souligné dans le document.

 

Il ajoute, dès lors, si l’on va au-delà du « retenez – moi ou je m’en vais », il est normal de se poser cette question : en déclarant « je quitterai mes fonctions au terme de mon mandat le 02 avril, comme je l’ai déjà indiqué. La date de mon départ reste absolument ferme », le Président en exercice ne démissionne-t-il pas ? s’est interrogé le coordonnateur de Sénégal 2024.

 

« Sans aucun doute et il faudra quelqu’un pour exercer, à titre intérimaire, la fonction en lieu et place du titulaire pour vacances en attendant le choix d’un nouveau Président et son installation. Ce qui nous met en face de l’une des conditions où le Président de l’Assemblée nationale supplée le Président conformément à l’article 39-2 de la Constitution a-t-il conclu.

laissez un commentaire