Votre site d'informations générales !

Pèlerinage de la paroisse Kadiamor Bignona: L’appel à une humanité de paix et de réveil de l’indifférence spirituelle

Pèlerinage de la paroisse Kadiamor Bignona: L'appel à une humanité de paix et de réveil de l’indifférence spirituelle

 La paroisse Sainte Trinité de Kadiamor Bignona a vécu, hier, le premier dimanche du carême son pèlerinage, à Djirina dans la Commune de Niamone. Le sens du carême a été expliqué aux pèlerins de cette paroisse et  à ceux de la paroisse de Notre Dame de Lourdes de Bignona. Les fidèles ont été invités à bâtir une humanité de paix, de justice et de vérité.

 
 
 
L’abbé Gérard Sambou de la paroisse Notre-Dame de Lourdes de Bignona qui a présidé cette célébration eucharistique a d’abord invoqué une charité fraternelle, au pardon et à la réconciliation. Aussi, des séquences de ses messages incitent les uns et les autres à s’armer de foi et d’espérance pour prévenir la déviance. C’est ainsi que le prêtre estime qu’il  » urge de notre part dans le contexte actuel, en ce moment de se réveiller de notre sommeil spirituel, de notre indifférence spirituelle, de notre lourdeur spirituelle pour aller à la rencontre de ce royaume. Royaume qui demande un travail ardu personnel dès à présent par des actes concrets conformément à l’esprit évangélique tel que enseigné par le maître », a prêché Gérard Sambou.
 
 
 
Ensuite, l’abbé Gérard a insisté sur la nécessité d’acquérir le diplôme de la convention du cœur, surtout en ce temps béni de carême. Le prêtre invoque cette interdit d’incarner  » le statut de chrétien inactif, de commandant de bord qui donne tout simplement des directives sur comment les choses doivent se dérouler ou pire des chrétiens qui veulent évangéliser ‘’l’Évangile’’. « 
 
 
 
L’abbé Gérard rappelle en outre l’exhortation de l’Église. Pour lui, tout le monde doit avoir à l’esprit que :  » nous sommes tous condamnés à vivre une communion fraternelle bien vécue en acte, afin de bâtir une humanité plus unie et plus paisible, une humanité de paix, de justice, de vérité « .
 
 
 
Il a imploré l’Esprit Saint par l’intercession de la Vierge Marie de concéder à tout un chacun des bras forts et une conscience forte et avisée pour renouveler la face obscure de notre société moderne. Société, poursuit-il marquée par la recrudescence de la violence, la haine, le chacun pour soi, l’intérêt crypto-personnel, l’orgueil, la méchanceté, le mensonge, la manipulation, la calomnie et le manque surtout d’amour sincère dans nos relations interpersonnelles.
laissez un commentaire