Votre site d'informations générales !

Plaidoyer pour l’application de la loi pour l’accés des femmes au foncier

Les femmes éprouvent de nombreuses difficultés pour l’accès à la terre . En effet des disparités notées du fait de la non application de la loi. C’est ce qu’a soutenu la secrétaire générale du Cadre régional de concertation des producteurs (CRCP) de la région de Kaolack (centre), Adama Sow lors d’un atelier consacré à la mise en place de la Plateforme départementale multi-acteurs de dialogue sur la gouvernance des ressources naturelles et foncières.

Selon elle « dans la Constitution du Sénégal, il n’est écrit nulle part qu’il doit y avoir une disparité dans la manière et les procédures d’accéder à la terre entre l’homme et la femme », a déclaré Adama Sow, membre de l’Union nationale des coopératives des éleveurs du Sénégal (UNCES).

« La loi est équitable mais elle n’est pas appliquée », déplore Mme Sow, notant que ce sont surtout « des barrières culturelles et religieuses » qui contribuent à limiter l’accès des femmes à la terre au Sénégal a-t-elle soutenu soulignant qu’aucun pays ne pourrait se développer en excluant la femme qui joue un rôle important dans les ménages, les familles, la communauté et dans le pays ».

« La femme qui produit, transforme, qui conserve et qui distribue, est un maillon considérable qui va au champ, qui élève les animaux, qui est dans le système de transformation des produits locaux. Je ne pense pas qu’il serait rationnel et durable que nous puissions développer notre pays tout en mettant de côté les femmes. C’est quasiment impossible » a-t-elle rappelé.

laissez un commentaire