Votre site d'informations générales !

Présidentielle 2024 : Le CNRA exclut les radios communautaires pour la couverture

Présidentielle 2024 : Le CNRA exclut les radios communautaires pour la couverture

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) était à Thiès dans le cadre d’une tournée chez les acteurs des médias. La couverture médiatique de l’élection présidentielle de 2024 ainsi que des pratiques conformes aux règles d’éthiques et de déontologie étaient au menu.

 

Le président du Cnra, qui s’est félicité de cette traditionnelle tournée que ses services effectuent dans toutes les régions du Sénégal, a rappelé aux journalistes leur rôle et leur responsabilité dans le traitement de l’information. «Il y a énormément d’erreurs qui sont faites pendant la précampagne, la campagne et le jour du vote concernant la diffusion de l’information.

 

C’est pourquoi il est toujours bon de venir discuter avec les confrères pour leur rappeler les textes qui fondent l’action des journalistes. Et nous sommes très heureux toujours de le faire surtout avec la Convention des jeunes reporters», a dit Babacar Diagne sur le colonnes du journal Bes Bi.

 

«Nous sommes conscients que nous devons travailler avec l’administration pour que les relations entre la presse et les forces de défense et de sécurité soient des relations apaisées. Et nous sommes venus en tant qu’organe de régulation pour accompagner les journalistes dans ce sens», a-t-il ajouté.

 

L’autorité de régulation a ainsi rappelé certaines pratiques en période électorale. Par exemple, les émissions politiques ne peuvent pas être vendues à des tiers. «Il faut faire très attention sur ce plan. Un mauvais traitement de l’information en temps électoral peut aboutir à la violence.

 

Donc, il faut que vous soyez très vigilants en refusant d’être coptés ou utilisés par des politiques. Il faut que nous fassions un travail professionnel et indépendant, et c’est extrêmement important», avertit Babacar Diagne. S’agissant des radios communautaires, elles pourront faire de la sensibilisation et parler de la cohésion sociale.

 

Toutefois, elles ne pourront guère «couvrir les candidats à l’élection présidentielle», a rappelé le président du Cnra. Qui précise, en revanche, qu’il leur est «possible de reprendre l’émission que diffuse l’audiovisuel public qui est la Rts».

 

Le secrétaire général de la Convention des jeunes reporters du S énégal, Mor Amar, a reçu, des mains du président du Cnra un lot 1000 gilets de presse.

laissez un commentaire