Votre site d'informations générales !

Production d’hydrocarbures : La SAR passe de 1,2 à 1,5 million de tonnes en 5 ans

Production d’hydrocarbures : La SAR passe de 1,2 à 1,5 million de tonnes en 5 ans

Au cours d’une visite des installations de la Société Africaine de Raffinage (SAR) le Ministre du Pétrole et des Énergies, Antoine-Félix Abdoulaye Diome, a éclairé les observateurs sur les récentes dynamiques du secteur pétrolier sénégalais.

Au fil des cinq dernières années, une métamorphose s’est opérée, portant la capacité annuelle de traitement du pétrole brut de la SAR de 1,2 à 1,5 million de tonnes. Cette infrastructure, fruit de l’élaboration du Projet d’augmentation des capacités et d’adaptation des unités pour le traitement du brut Sangomar, a été le théâtre « des efforts importants » comme l’a souligné le ministre.

Cependant, au-delà de ces avancées techniques, une autre dimension a captivé l’attention : la conclusion d’un « pacte social » entre les représentants syndicaux et la direction de la SAR pour une durée de 3 ans. Le Ministre, évoquant cet accord, a mis en avant l’importance d’une telle initiative en déclarant que « sans un climat apaisé de travail, on ne peut pas avoir de résultats ». Il a rappelé les périodes moroses que la structure, vieille de 62 ans, a rencontré au cours de ces dernières années avec des pertes « importantes » à un net positif. « Nous le devons à la mise en oeuvre des instructions de son excellence Macky Sall et grâce aussi à son soutien constant », a-t-il précisé.

Antoine Félix Diome est également revenu sur les initiatives stratégiques prises par la SAR depuis 2019, visant à satisfaire les demandes nationales en matière de produits blancs et à renforcer les liens avec l’industrie. De plus, il a mis en exergue les aspirations de la société à renforcer la sécurité de ses infrastructures, révélant que « il y a un dispositif de surveillance mais au-delà, il y a une protection qui est toujours  apporté à chaque fois que l’on se rend compte qu’il y a des difficultés dans le cadre de l’acheminement de ces produits vers le port ». A ce sujet, il a annoncé avoir reçu des instructions du ministre de l’intérieur, Me Sidiki Kaba, pour le suivi de ces mesures conservatoires.

laissez un commentaire