Votre site d'informations générales !

Quels sont les critères de l’ONU pour décréter la famine à Gaza?

Depuis plusieurs semaines, le risque de famine est évoqué dans la bande de Gaza, sans pour autant qu’elle ne soit décrétée. L’ONU a annoncé lundi que d’ici fin mai, en l’absence de mesures « urgentes », le nord de l’enclave basculerait au niveau le plus élevé d’insécurité alimentaire, tant en termes d’ampleur que de gravité. France 24 revient sur les critères stricts pour déclarer l’état de famine dans un territoire.

Une situation de faim catastrophique », « au bord de la famine », « menace de famine ». Cinq mois après le début de la guerre entre Israël et le Hamas à Gazala population de l’enclave est gravement sous-alimentée. Plus de 1,1 million de personnes sont concernées, soit un habitant sur deux, selon le rapport du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC), publié lundi 18 mars. « Le nombre le plus élevé jamais enregistré » par l’ONU. Si la famine se définit comme « le manque presque total de ressources alimentaires dans un pays, une région, aboutissant à la mort ou à la souffrance de la population », l’ONU utilise des critères spécifiques pour déclarer un état de famine.

L’organisation internationale se fonde sur ses agences spécialisées basées à Rome, le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), qui s’appuient sur un organisme technique, le Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC). L’IPC analyse et classifie la sévérité de l’insécurité alimentaire sur une échelle établie en suivant des normes scientifiques internationales.

laissez un commentaire