Votre site d'informations générales !

REPRISE DES COURS A L’UCAD, REHABILITATION DES BATIMENTS Le satisfecit et la promesse du Pr Moussa Baldé

A la suite de la décision du Conseil académique de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) de reprendre les enseignements et activités pédagogiques en présentiel, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (Mesri) a effectué une visite de chantiers, hier, pour évaluer les conditions d’une reprise correcte. Apres quoi, la tutelle s’est réjouie de constater que toutes les conditions sont réunies pour une année universitaire apaisée.

pub artp header

«La réhabilitation se passe bien, beaucoup de bâtiments ont été réhabilités. Les chantiers du chapiteau de la faculté des sciences juridiques et politiques avancent à grands pas», dira Moussa Baldé au terme de sa visite du campus social, des pavillons en construction et du pavillon A. Accompagné des autorités universitaires, notamment du Recteur Ahmadou Aly Mbaye, le ministre de l’enseignement supérieur ajoute: ««J’ai visité le centre des œuvres universitaires (Coud) où nous avons de nouveaux pavillons d’une qualité hôtel. D’ici quelques mois, le Coud devrait avoir une capacité de 20 000 lits et des restaurants qui peuvent servir jusqu’à 70.000 repas». Le Recteur de l’Ucad a, pour sa part, donné toutes les assurances relatives aux conditions d’accueil des étudiants. «Le Conseil académique a décidé d’une reprise totale. Nous avons vu que la reprise a été mise à l’échelle. Les réhabilitations ont été faites presque partout, à l’exception de quelques poches comme le chapiteau de la faculté de droit et les amphis du Cesti.

Malgré tout, il y a des espaces qui n’étaient pas fonctionnels avant l’arrêt des cours en présentiel et qui le sont maintenant. En d’autres termes, le gain net d’espace pédagogique est positif», rassure Ahmadou Aly Mbaye. Qui souligne que toutes les conditions sont réunies pour le démarrage des enseignements: «Globalement, les conditions sont réunies pour que l’année se termine normalement. Et que la nouvelle année qui a démarré pour certains établissements et qui reste à être démarrée pour les autres puisse se faire également dans d’excellentes conditions».

laissez un commentaire