Votre site d'informations générales !

REQUETES DES AVOCATS DE SONKO A LA CEDEAO La haute Cour de justice fixe un ultimatum d’un mois à l’Etat du Sénégal

Rebondissement dans l’affaire des requêtes que les avocats d’Ousmane Sonko ont déposé au niveau de la Cour de justice de la Cedeao. La juridiction vient de fixer un ultimatum d’un mois à l’Etat du Sénégal lui permettant d’apporter les réponses aux accusations de Me Ciré Clédor Ly et Cie, d’après l’avocat franco-espagnol de la défense du leader de l’ex Pastef qui a mis l’info sur la toile. «La Cour de justice de la Cedeao a donné 30 jours au Sénégal pour répondre aux allégations préparées par mon confrère Clédor Ciré Ly», a posté Me Juan Branco sur ses plateformes. A noter qu’il est question en l’espèce de trois requêtes déposées auprès de la Cour de justice de la Cedeao. Il s’agit d’une requête principale contenant l’exposé des faits, les arguments en droit et les demandes adressées à la Cour pour qu’elle se prononce. D’une autre demande «tendant à obtenir que la demande principale puisse déroger aux délais ordinaires et soit jugée avant la date de dépôt des candidatures à l’élection présidentielle, dans un délai raisonnable qui n’est pas tardif et ne compromet pas la collecte de parrainages pour le Pastef et son candidat, le président Ousmane Sonko». Et une troisième, «requête en référé, laquelle tend à obtenir que la Cour se prononce dans un très bref délai et dans les 48 heures de sa saisine par son président, sur trois demandes qui ne peuvent attendre et dépasser la date du 28 Septembre 2023 sans que ne soient prises des mesures conservatoires et provisoires qui ne tranchent pas le différend ni ne préjudicient au fond, mais préservent les droits et intérêts de toutes les parties, notamment ceux du Président Ousmane Sonko, du parti Pastef ainsi que de l’État du Sénégal».

laissez un commentaire