Votre site d'informations générales !

Scandale « Keur Yeurmandé » : des nouvelles des bébés

Scandale « Keur Yeurmandé » : des nouvelles des bébés

Quarante huit (48) bébés ont été retirés de la pouponnière « Keur Yeurmandé » suite à l’arrestation de Ndella Madior Diouf. Les bébés sont actuellement au service de néonatalogie du district sanitaire Gaspard Kamara où ils bénéficient d’une prise en charge appropriée, rapporte Les Échos.

« Arrivés dans un piteux état, déshydratés et dénutris, ils vont beaucoup mieux »

Le major du service de néonatalogie, Dieynaba Diop, reprise par le journal, explique qu’une réunion a été organisée à l’arrivée des nourrissons pour une meilleure coordination. « Chaque service a envoyé deux à trois personnes. Cela nous a permis d’avoir une task force et le major a établi un planning de suivi et de garde jour et nuit », détaille-t-elle.

Poursuivant, la spécialiste est revenue sur les conditions dans lesquelles les bébés ont été transférés, indiquant qu’ils sont arrivés dans un piteux état.

« En tant que maman, je n’en revenais pas », décrit-elle avant d’alerter : « S’occuper des bébés, ce n’est pas donné à n’importe qui. Il faut de la formation, de la qualification, et on n’a pas trouvé toutes ces qualités là-bas (Keur Yeurmandé). »

« Certains (bébés) avaient des détresses respiratoires sévères, d’autres des infections pulmonaires assez sévères. Pratiquement tous étaient dans une situation de dénutrition », renchérit Dr Mariéme Dione Sow. Qui assure que les enfants récupèrent progressivement grâce à une prise en charge «holistique et très efficace».

L’initiatrice de la pouponnière « Keur Yeurmandé », Ndella Madior Diouf, a été placée sous mandat de dépôt hier. Le Doyen des juges d’instruction a retenu cinq charges contre elle : Traite de personnes, exercice  illégal de la fonction de médecin, privation d’aliments ou de soins ayant entraîné la mort sans intention de la donner, mise en danger de la vie d’autrui, non-assistance à personne en danger et obtention indue de certificats aux fins d’inhumation.

Six nounous de la pouponnière, Awa Mbaye, Fanta Cissokho, Fatou Sène, Sadio Keita, Anta Sarr et Yacine Sow, ont été inculpées pour complicité et placés sous contrôle judiciaire.

laissez un commentaire