Votre site d'informations générales !
Ageroute 260124

Un avion militaire russe Il-76 s’écrase avec 65 prisonniers ukrainiens à bord, annonce Moscou

Un avion militaire russe Il-76 s'écrase avec 65 prisonniers ukrainiens à bord, annonce Moscou

«Vers 11h (heure de Moscou), un avion Il-76 s’est écrasé dans la région de Belgorod (…) À bord se trouvaient 65 soldats prisonniers de l’armée ukrainienne, transportés vers la région de Belgorod en vue d’un échange, six membres d’équipage et trois accompagnateurs», a indiqué le ministère russe de la Défense. «Une commission de l’armée de l’air est partie sur le lieu de la chute de l’avion pour établir les causes de la catastrophe», a-t-il ajouté. Des images circulant sur les réseaux sociaux montrent un appareil chuter presque à pic, avant une grosse explosion, accompagnée de flammes et de fumée noire.

Le ministère russe n’a donné à ce stade aucune indication quant au sort des occupants de l’avion. Interrogé lors de son briefing quotidien à la presse, le porte-parole du Kremlin n’a pas commenté, relevant le caractère trop «récent» de l’information. «On va éclaircir tout ça», a-t-il dit.

Le président de la Douma russe, Viatcheslav Volodine, n’a pas attendu, lui, pour accuser Kiev, quelques minutes seulement après l’annonce de la catastrophe, d’avoir abattu l’avion transportant ces prisonniers en vue, selon Moscou, d’un échange. «Ils ont tué dans les airs leurs propres soldats. Leurs mères, leurs enfants les attendaient», a-t-il proclamé dans l’hémicycle. «Ils ont abattu nos pilotes qui effectuaient une mission humanitaire (…) avec des missiles américains et allemands», a-t-il poursuivi.

Plusieurs catastrophes aériennes

La Russie a connu depuis le début de son offensive contre l’Ukraine plusieurs catastrophes aériennes impliquant des appareils de l’armée. L’Ukraine a, elle, abattu par le passé des appareils russes. Elle a ainsi revendiqué la semaine dernière avoir abattu un avion espion A-50 (équivalent russe des AWACS occidentaux) et détruit un avion de commandement Il-22.

Enfin, l’avion transportant le chef du groupe armé Wagner, Evguéni Prigojine, s’est écrasé en août 2023 lors d’un vol reliant Moscou et Saint-Pétersbourg, le tuant lui et ses principaux lieutenants quelques semaines après une mutinerie avortée. Les autorités russes avaient alors démenti toute implication et estimé que l’avion a pu s’écraser parce que ses passagers ont fait exploser une grenade à bord.

(Avec AFP)

À lire aussi

laissez un commentaire