Votre site d'informations générales !

VIOLENTES MANIFESTATIONS A NGOR : Plusieurs blessés enregistrés

Après une accalmie de quelques semaines, de violents affrontements ont repris à Ngor. Les populations qui veulent l’implantation d’un lycée en lieu et place d’une brigade de gendarmerie qui est en train d’être érigée dans un espace situé à côté du rond-point de la localité, se sont affrontées avec les gendarmes. Des blessés et plusieurs dégâts matériels ont été dénombrés.

De violents affrontements ont éclaté à Ngor entre les populations et les forces de l’ordre. Des affrontements qui avaient débuté il y a quelques semaines et qui avaient connu une accalmie après des négociations entamées. Selon igfm, Les populations s’insurgent contre une décision d’implanter une brigade de gendarmerie sur le parking de Ngor. La mairie et les populations de la localité estiment que ce terrain devrait plutôt abriter un lycée. Raison pour laquelle les jeunes ont déclenché les hostilités pour empêcher l’édification de la brigade de gendarmerie.

Armées de pierres et de cocktails Molotov, les populations font face aux gendarmes qui ont déployé un impressionnant dispositif et qui usent de grenades lacrymogènes pour repousser les jeunes déterminés. L’odeur âcre des gaz lacrymogènes empeste toute la localité. Des pierres, immondices, pneus et autres objets incendiés jonchent la chaussée. L’on nous signale que la situation est tellement catastrophique que le centre de santé Diogali Mousssa Samb, de la localité a été obligé de transférer ses malades à l’hôpital Abass Ndao. Certaines personnes âgées ont transférées à l’île de Ngor via des pirogues. Plusieurs blessés ont été enregistrés et beaucoup de dégâts matériels déplorés.

Souleye Mbengue adjoint au maire, joint au téléphone par PressAfrik informe que des balles réelles ont été tirées sur des manifestants. Il renseigne qu’une fille a été touchée par balle. La victime tombée sur les lieux d’affrontements a été enveloppée d’un drap blanc par les Sapeurs-pompiers avant d’être évacuée à l’hôtel Ngor Diarama. Les jeunes de Ngor, déterminés, ne comptent pas reculer tant que leurs revendications ne sont pas satisfaites.

laissez un commentaire