Votre site d'informations générales !

AMADOU BA DEJA A L’ŒUVRE EN MARGE D’UNE VISITE A TIVAOUANE

Le Premier ministre Amadou Bâ a lancé, mercredi, les travaux de la route Pire-Méouane, longue de 10 kilomètres, annonçant la fin des travaux dans un an. “A la fin des travaux dans une année, nous reviendrons pour  l’inauguration de  cette route de 10 kilomètres entre Pire et Méouane“, a dit le chef du gouvernement à la tête d’une forte délégation. Plusieurs ministres, dont celui en charge des Infrastructures et du Désenclavement, Mansour Faye, de son collègue de l’Environnement, Alioune Ndoye, de Issakha Diop en charge de la Prévention et Gestion des inondations, et de Samba Ndiobène, chargé de l’Equité territoriale étaient présents. Amadou Bâ, chaleureusement accueilli par les populations de Pire,  avec à leur tête leur maire, Mamadou Ndoye Bane, est visiblement très comblé de voir une vieille doléance de ses concitoyens sur le point d’être résolu. Le  Premier ministre a souligné  l’importance  du Programme  spécial de désenclavement  qui a permis le début de réalisation du tronçon Pire-Meouane,  une  “doléance vieille  de  70 ans“. Il a aussi noté la nécessité de mieux renforcer cette localité sur le plan économique et agricole, sans oublier les efforts du ministère de l’Energie pour l’éclairage de Pire. “II reste beaucoup (à faire), même si des progrès  sont constatés“, a-t-il dit, non sans rassurer le maire de Pire, Mamadou  Ndoye Bane, en ces termes : “Dans un an, nous reviendrons, car le président nous a demandes de travailler dans le silence ». « L’heure est au travail », a dit le chef du gouvernement qui a tenu encore à rassurer quant au respect du délai d’exécution des travaux, qui devront être livrés dans un an, selon lui. Il a rappelé que la construction de cette route s’inscrit dans la vision du président Macky Sall à qui les questions de désenclavement et  d’équité sociale  et territoriale sont “très chères“,  auteur du slogan d’un “Sénégal de tous et pour tous“.

La sécurité sera totale lors du Gamou, Amadou Bâ, dont la visite était destinée à vérifier le respect des dispositions prises par le gouvernement  sur instruction du président de la République pour une bonne tenue du Gamou, avait auparavant été reçu par le khalife général des Tidianes, pour un tête-à-tête, dont rien n’a filtré. Il a ensuite visité le chantier du nouvel hôpital de Tivaouane en construction, avant de faire cap sur Pire, à 11 km de là. Concernant l’établissement hospitalier, le Premier ministre a assuré que le gouvernement veillera à ce qu’il soit inauguré au mois de décembre par le chef de l’État. “Les structures sanitaires ont été renforcées par le ministère de la Santé en personnel et en équipements“, s’est-il réjoui. Pour ce qui est des dispositions prises en prélude au Gamou de Tivaouane, prévu mercredi prochain, il a promis que “la sécurité sera totale“ durant l’évènement, conformément aux instructions du chef  de l’État de “faire tout le nécessaire durant les  évènements majeurs comme le Gamou“. Amadou Bâ a indiqué avoir déjà demandé au gouvernement d’évaluer les besoins en sécurité, annonçant des entretiens avec les ministres en charge de l’Intérieur et des Forces armées. L’assainissement a aussi attiré son attention dans un contexte où le Gamou coïncide avec la saison des pluies, et cela continuera pour les années à venir. Il s’est félicité de ce que les travaux qui avaient été engagés dans ce domaine par le président de la République sont achevés, si bien que les pluies enregistrées jusque-là à Tivaouane, ont été “fortement absorbées ». L’approvisionnement en eau sera correct, car des  dispositions seront prises dans ce sens, a-t-il annoncé. Le Premier ministre s’est dit “très touché“ par les prières formulées par le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, pour la paix et la quiétude  du Sénégal, mais aussi  à l’endroit du président de la République Macky Sall. Il a bouclé l’étape de Tivaouane par une visite des travaux de la Grande mosquée, avant de se rendre à Ndiassane.

laissez un commentaire