Votre site d'informations générales !

Arrestation de Branco en Mauritanie : La Cour Nationale espagnole ouvre une enquête pour possible délit d’enlèvement

Le Tribunal National (Espagne) a ouvert une enquête comme possible délit d’enlèvement à des fins terroristes sur l’arrestation de l’avocat franco-espagnol Juan Paulo Branco López. L’avocat a été arrêté en août dernier en Mauritanie et transféré au Sénégal puis déporté vers la France.

La plainte est dirigée contre Adramé Sarr, chef de la Division des enquêtes criminelles de la police de Dakar (Sénégal), « qui a dirigé l’exécution de l’enlèvement en Mauritanie et le transfert transfrontalier vers le Sénégal. Également contre le reste des individus non identifiés qui auraient pu procéder à « l’enlèvement » au transfert et aux « mauvais traitements » subis.

pub artp header

Dans une ordonnance à laquelle le site d’information espagnol « EFE » a eu accès, le magistrat s’estime compétent pour enquêter sur ces événements après avoir admis la plainte déposée par Branco. Pour cette raison, il demande au ministère des Affaires étrangères un rapport sur les actions des services consulaires en Mauritanie et au Sénégal par rapport à sa détention dans ces pays.

Après son arrestation en Mauritanie, les autorités sénégalaises ont incarcéré le 6 août l’avocat connu dans le pays pour avoir défendu le principal opposant sénégalais, Ousmane Sonko, et l’ont accusé d’avoir appelé à l’insurrection et mis en danger la sécurité publique. Il sera finalement libéré le lendemain pour être expulsé vers la France.

laissez un commentaire