Votre site d'informations générales !

CAN 2023 : COMMUNIQUE DE L’ANPS Les journalistes sénégalais menacés d’être délogés de l’hôtel Molomé pour non-paiement


Alors que le Sénégal s’est qualifié en huitième de finale de la Coupe d’Afrique et espère pouvoir aller jusqu’au bout pour continuer l’aventure, ce n’est pas le cas pour les journa listes sénégalais qui sont mena cés d’expulsion pour non-paiement de leur hôtel selon l’Association Nationale de la Presse Sportive (ANPS).

Voir le communiqué 

« L’Association nationale de la presse sportive (ANPS) in forme les membres de sa délé gation présente à Yamoussoukro pour couvrir la 34ème de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qu’elle est actuellement dans l’incapacité de soutenir la presse. Pour cause, elle n’a pas en core reçu la subvention de l’État qui s’élèverait à 35 mil lions de FCFA.  Le Département des Sports nous avait indiqué qu’il y avait une erreur sur notre RIB qui a pourtant servi de remise à tous les chèques, notamment ceux de la Fédération sénégalaise de football et des entreprises de presse. Nous avons saisi notre banque pour le renvoi du RIB qui a été transmis à l’autorité depuis vendredi dernier. Nous avons saisi ce soir (mercredi) notre gestionnaire de banque qui nous a notifié qu’aucun montant en provenance du Trésor n’a été crédité dans le compte de l’ANPS. A noter que si un tel virement bancaire venait à être effectué, le problème restera entier parce qu’il faut les signatures du président et du trésorier pour récupérer ce montant, alors qu’ils sont tous les deux présentement en Côte d’Ivoire. Le Président de l’ANPS a, donc prévu de rallier Dakar, ce 26 janvier pour essayer de dé canter la situation. Cette situation inédite met l’ANPS dans l’embarras avec le risque de voir les journalistes délogés de l’hôtel Molomé pour non-paiement non seulement du reliquat mais aussi et sur tout des six nuitées supplémen taires, jusqu’à l’éventuel quart de finale des Lions prévu le 30 janvier prochain. » 

 

 

 

                                                     Fait à Yamoussoukro

                                                            Mercredi 24 janvier 2024

                                                                        



laissez un commentaire