Votre site d'informations générales !

CHAVIREMENT D’UNE PIROGUE DE 317 MIGRANTS A SAINT-LOUIS Plus de 27 corps échouent à Ngokhou Mbathie

L’émigration clandestine reprend du service après quelques semaines de break. Et c’est pour enregistrer un bilan provisoire macabre record. Plus de 27 morts dont deux corps ramassés vers 11 heures, 1 blessé qui a succombé et 21 corps trouvés sur la plage aux alentours de 17 heures. L’embarcation remplie de migrants clandestins a échoué au large de Saint-Louis sur la plage de Ngokhou Mbath, hier matin.

D’après des sources officielles, la pirogue, qui proviendrait de Joal Fadiouth, avait à son bord 317 passagers. Alerté, le gouverneur a, aussitôt, mis en place un comité régional de crise regroupant toute l’administration locale. «Ce matin, on a été avisé d’un naufrage d’une pirogue qui serait en partance vers l’étranger avec la découverte de deux corps sans vie et deux blessés qui ont échoué sur la plage. Les blessés ont été pris en charge dans une structure sanitaire de référence. Il y a une vingtaine de blessés malheureusement, il y a eu un blessé qui est décédé à l’hôpital», a déclaré Alioune Badara Samb, sur les lieux du sinistre, hier. Le gouverneur de Saint-Louis d’ajouter: «Sinon le reste depuis la fin de l’après-midi nous assistons à l’échouage de corps sans vie. Nous avons mis en branle le comité régional de crise pour faire en sorte que les corps puissent être récupérés. Le ministre de l’Intérieur est avisé. Présentement, nous sommes en contact avec nos collègues de Louga et de Thiès pour voir dans quelle mesure pouvoir mettre ces corps dans les morgues». L’exécutif local, qui informe que le dispositif de secours est en branle aussi bien sur terre qu’en mer avec les unités de la Marine nationale, a annoncé l’ouverture d’une enquête confiée au Procureur de la République.

Chaque candidat a versé entre 400 000 et 500 000 fcfa
L’enquête ouverte par la police de Saint-Louis après échouement d’une pirogue, avance lentement, mais sûrement. Selon des témoignages recueillis, chacun candidat aurait versé aux convoyeurs entre 400 000 et 500 000 F CFA. Après leur départ, le 21 février dernier à Joal, le capitaine s’est perdu en haute mer. Et il n’avait plus de la nourriture dans la pirogue. Arrivé au Maroc, il a décidé de retourner au Sénégal avec ses passagers.

laissez un commentaire