Votre site d'informations générales !

L’ETAT PANSE LES PLAIES BÉANTES  »INDEMNISATION DES FAMILLES DES VICTIMES DES MANIFESTATIONS »

Des mesures d’assistance, en faveur des familles des victimes des violentes manifestations politiques, vont être prises incessamment par le gouvernement. C’est ce qui ressort du communiqué de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres de ce mercredi 28 février dans lequel le président de la République a salué la dynamique d’apaisement et de réconciliation déjà enclenchée.

«Le Président de la République a magnifié la volonté d’apaisement, de pacification de l’espace politique, de réconciliation et de dépassement de l’ensemble des acteurs du dialogue national afin de préserver la stabilité du pays et de consolider un Sénégal uni, résilient et prospère dans la solidarité, l’équité et l’épanouissement de ses populations», lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres. A cet effet, poursuit le document, le Chef de l’Etat a rappelé au «Conseil sa volonté de faire adopter ce jour un projet de loi d’amnistie, qui sera présenté à l’Assemblée nationale dans les meilleurs délais». En outre, informe le communiqué, «le président de la République a invité le Gouvernement à mettre en œuvre des mesures d’assistance en faveur des familles des personnes décédées lors de manifestations».

Le projet de loi d’amnistie examiné et adopté
Le Conseil des ministres a examiné et adopté, hier en Conseil des ministres, le projet de loi d’amnistie des faits liés aux violences politiques survenues entre 2021 et 2024 au cours desquelles de nombreuses personnes ont été tuées, blessées ou emprisonnées conformément à la volonté politique du président de la République. L’adoption du projet de loi par le gouvernement survient à la suite de la promesse faite par Macky Sall, lundi dernier, à l’ouverture du dialogue national, de proposer une «loi d’amnistie générale des faits se reportant aux manifestations politiques survenues entre 2021 et 2024». «Dans un esprit de réconciliation nationale, je saisirai l’Assemblée nationale, après son adoption en Conseil des ministres, d’un projet de loi d’amnistie générale sur les faits se reportant aux manifestations politiques survenues entre 2021 et 2024», a déclaré Macky Sall à l’ouverture du dialogue national, tenue lundi dernier au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad) de Diamniadio.

GRAND PANEL

laissez un commentaire