Votre site d'informations générales !

DEBRAYAGES ET GREVES DES ENSEIGNANTS : Cheikh Oumar Hann menace de sévir

 

Le ministère de l’éducation nationale s’est voulu on ne peut plus clair. Le gouvernement se réservera le droit de prendre toutes les mesures nécessaires et susceptibles de garantir aux élèves un enseignement de qualité. A cet effet, renseigne Cheikh Oumar Hann dans son communiqué rendu public hier et dont la rédaction en a reçu copie, toute violation des dispositions réglementaires de notre pays sera sanctionnée. 

«Des syndicats d’enseignants se réclamant d’un mouvement dénommé ‘Cadre de concertation des syndicats de l’enseignement’ appellent à des débrayages pour des raisons non scolaires. Ces perturbations fâcheuses affectent le dé roulement du calendrier scolaire mettant ainsi en péril le droit à l’éducation des élèves», peut-on lire dans le document. La même source de souligner: «Pour rappel, si le droit de grève est reconnu aux travail leurs par la Constitution, il s’exerce dans le cadre des lois qui le régissent. Ceux qui ces sent le travail en violation des dispositions réglementaires peuvent immédiatement subir toutes sanctions disciplinaires. Il en est de même si la cessa tion du travail est fondée sur des motifs politiques et non pas sur des motifs professionnels. Le Gouvernement prendra, en toute responsabilité et en toute rigueur, les dispositions idoines pour le respect de la réglementation et la continuité des enseignements-apprentis sages». 

Par ailleurs, «le département salue le sens des responsabili tés et la posture républicaine de la majorité des enseignants qui continuent à œuvrer pour l’émergence d’un système édu catif performant et résilient». Le document d’ajouter que «le ministère de l’Education nationale réaffirme sa volonté et son engagement à fournir une éducation de qualité à tous les élèves et à assurer leur bien être et leur sécurité dans les écoles et établissements scolaires». 



laissez un commentaire