Votre site d'informations générales !

Le FMI valide une nouvelle tranche de financement de 230 milliards pour le Sénégal

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé mercredi qu’il avait validé le versement d’une nouvelle tranche de financement, d’un montant de 230 milliards de FCFA au gouvernement sénégalais dans le cadre du programme 2023-2026. Il s’agit de la deuxième revue concernant le programme d’aide économique, d’un montant total de 1150 milliards de FCFA pour la période 2023-2026. Les deux revues doivent désormais être approuvées par le conseil d’administration du FMI, qui devrait intervenir prochainement.

« A l’issue de l’examen du Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI), le Sénégal aura accès à 230 milliards de FCFA », a détaillé en conférence de presse, le chef de la mission du FMI au Sénégal, M. Gemayel au cours de la deuxième revue du programme économique et financier soutenu par le Mécanisme élargi de crédit (MEC), la Facilité élargie de crédit (FEC) et la Facilité de résilience et de durabilité (FRD).

L’organisation internationale note toutefois un surendettement de la part de l’Etat du Sénégal sur la dernière émission de l’Eurobond du gouvernement du Sénégal « Le gouvernement a plus de liquidité qu’il en a besoin. En plus de l’endettement au niveau du marché régional nous sommes en train de discuter avec le gouvernement pour faire des opérations de gestion du passif sur ce surfinancement », a dit M. Gemayel qui a fait savoir que le FMI est en train de discuter avec le gouvernement pour faire de ce surfinancement « des opérations de gestion du passif sur ce surendettement ».

Le programme de 1150 milliards de FCFA a été finalisé au mois de mai. Il entre dans le cadre du Fonds pour la résilience et la soutenabilité (RSF), qui permet au FMI d’accorder des prêts de plus longue durée assortis d’un remboursement différé permettant aux pays bénéficiaires de financer les investissements nécessaires pour s’adapter aux effets du réchauffement climatique et préparer leur transition. Pour la première revue concluante de ce programme, le gouvernement du Sénégal avait eu accès à 169 milliards de FCFA du FMI.

Début avril, la Cour des comptes a relevé plusieurs anomalies dans son rapport annuel, citant notamment la pression fiscale trop basse, des recettes manquantes et des projets non exécutés. Une mission du Fonds monétaire international (FMI) séjourné au Sénégal depuis le 6 juin 2024 pour la deuxième revue du programme économique et financier soutenu par le Mécanisme élargi de crédit (MEC), la Facilité élargie de crédit (FEC) et la Facilité de résilience et de durabilité (FRD). Cette mission a pris fin hier mercredi et l’application des conclusions est attendue mi-juillet.

laissez un commentaire