Votre site d'informations générales !

Diminution des Prix des Denrées : Les sénégalais très impatients

L’un des points essentiels lors de la campagne électorale du président Bassirou Diomaye Faye, était la réduction des prix des denrées alimentaires. Une promesse que les sénégalais ont bien apprécié et attendent avec impatience de la part du nouveau gouvernement.

Pour certains, ça ne sera pas une chose facile à faire du jour au lendemain sachant que le gouvernement sortant a mis tous les moyens pour alléger les prix et pour d’autres ça doit être la première priorité. Le concept « Doundou bi dafa cher » qui signifie en français que la vie est chère fait partie intégrante du jargon sénégalais car les chefs de famille ont du mal à joindre les deux bouts. Une priorité que le nouvel chef de l’Etat a vite compris Une. Ainsi il souhaite soulager les sénégalais en voulant diminuer les prix des denrées de premier nécessité. Une probable décision que les sénégalais attendent avec impatience que ce problème soit réglé.

C’est le cas de Bernadette, une dame résidant à Mbour et qui dit être satisfaite si toutefois que le gouvernement parvient à diminuer les prix des denrées alimentaires tels que le riz et l’huile.« Bassirou Diomaye Faye avait promis de diminuer les denrées alimentaires une fois élu. Une décision que j’ai bien appréciée et s’il le fait il va tellement aider les pères de famille » a-t-elle déclaré.

Les prix des denrées de première nécessité ont connu un essor fulgurant les mois passés, ce que les sénégalais ont longuement dénoncé. Le prix du sac de riz ordinaire que bon nombre de sénégalais utilisent a connu une hausse un peu exagérée. Il est passé de treize mille cinq cent francs CFA à vingt une mille franc CFA.« Nous vivons des temps très difficiles avec le coût de la vie. Les denrées sont excessivement chères même. Donc si le nouveau gouvernement a compris cela et se dit prêt à faire tout pour diminuer les produits donc, on ne peut que s’en réjouir » a lancé Aliou Doucouré.

Par ailleurs, il invite le gouvernement à respecter ses promesses électorales.« On est fatigué des discours des politiques, s’ils veulent se faire se faire élire ils font de nombreuses promesses, on espère seulement le cout de la vie va baisser parce que les pères de familles sont très fatigués même si l’on sait que ces mesures ne seront pas prises du jour au lendemain vu le contexte, il faut que les sénégalais comprennent que le monde traverse une crise économique qui forcément affecter les prix des produits. Donc il faut donner du temps au président et de son gouvernement vu que l’ambition est là » détaille-t-elle rappelant que ça ne sera pas facile compte tenu des récents problèmes entre l’Iran et l’Israël qui auront sans doute des conséquences sur l’économie mondiale

 

laissez un commentaire